/news/transports
Navigation

Le pilote du vol MH370 disparu en mer se serait suicidé

Le pilote du vol MH370 disparu en mer se serait suicidé
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Des experts en aviation croient savoir ce qui s’est passé avec le vol MH370 de Malaysia Airlines disparu sans laisser de trace peu de temps après son décollage de Beijing, en mars 2014.

Selon un reportage de l’émission «60 Minutes Australia», tous les indices semblent pointer vers le fait que le capitaine de l’appareil Zaharie Ahmad Shah, s’est suicidé en apportant avec lui les 227 passagers et 11 autres membres de l’équipage dans la mort.

Quatre ans après la tragédie aérienne, l’enquête menée par une équipe indépendante d’experts en aviation n’a toutefois pas de poids en ce qui a trait à l’enquête officielle.Selon CBS News, un expert du groupe d’enquête indépendant a utilisé des données radar militaires pour refaire précisément le trajet de l’appareil.

Le pilote du vol MH370 disparu en mer se serait suicidé
AFP

Il a découvert que l'avion a longé les frontières entre la Malaisie et la Thaïlande, une tactique efficace pour éviter délibérément la détection radar.

Le pilote du vol MH370 disparu en mer se serait suicidé
Photo Archives / REUTERS

Il a également constaté que le Boeing 777 a fait un mouvement de roulis latéral au dessus de la ville natale du pilote, Penang, dans le nord-ouest de la Malaisie.

Selon les spécialistes, le commandant pourrait à ce moment avoir jeté un coup d’œil pour le voir par la fenêtre du cockpit, en guise d’adieu symbolique.

«Il se suicidait, malheureusement, il tuait tous les autres à bord, et il l'a fait délibérément», a déclaré Larry Vance, un enquêteur canadien, membre du panel non officiel, à l'émission «60 Minutes Australia».

Le pilote du vol MH370 disparu en mer se serait suicidé
Photo Richard Bouhet / AFP

Le panel a également conclu, sur la base des preuves matérielles recueillies par les enquêteurs officiels, que l'avion n'avait pas heurté l'eau lors d'un plongeon brutal, comme le suggéraient les rapports précédents, mais il a probablement été contrôlé jusqu'à la fin.

«Je pense que quelqu'un contrôlait l'avion jusqu'à la fin», a déclaré l’un des experts.

Les enquêteurs sont toujours à la recherche de l'avion, mais ces découvertes soulèvent la possibilité que l'un des plus grands mystères de l'aviation de l'histoire moderne n'ait pas été un accident catastrophique, mais plutôt un possible meurtre-suicide.

Simulation de vol

En juillet 2016, le New York Magazine révélait que le pilote avait mené un exercice de simulation de vol sur une trajectoire similaire à celle empruntée lors de la tragédie, et ce, quelques semaines auparavant.

Le commandant Zaharie Ahmad Shah, pilote de Malaysia Airlines avec 33 ans d'expérience, a utilisé un simulateur artisanal pour se diriger au-dessus du détroit de Malacca et des confins de l'océan Indien, un trajet qui frappe par sa ressemblance avec celui emprunté par le vol MH370.

Cette information avait jetté un doute sur le commandant de 53 ans, en se basant sur un document confidentiel des enquêteurs malaisiens.

Le pilote du vol MH370 disparu en mer se serait suicidé
Photo J.K. Jagdev / AFP

En 2015, une théorie élaborée par une équipe de mathématiciens, démontrait que le Boeing 777 aurait effectué un plongeon parfait en piqué dans l'océan Indien, à un angle de près de 90 degrés.

C'est le scénario qui explique le fait qu'aucun débris, aucune trace de carburant, n'ont été retrouvés jusqu'à maintenant. L'avion aurait pu demeurer intact en atteignant la surface de l'océan et en s'y enfonçant, un peu comme un plongeur habile fend l'eau.