/finance/business
Navigation

Louis Audet laisse place à la relève chez Cogeco

Il quittera bientôt la direction de l’entreprise

Louis Audet
Photo Philippe Orfali Le PDG de l’entreprise de télécommunications Cogeco, Louis Audet, a présenté son successeur, Philippe Jetté, mardi, à Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

Moment charnière, mardi, dans l’histoire de Cogeco. Dès septembre et pour la première fois de son histoire, l’entreprise de télécommunication québécoise ne sera pas dirigée par un membre de la famille Audet.

Le président et chef de la direction de l’entreprise, Louis Audet, a longuement mûri sa décision. À la tête de la société fondée par son père Henri depuis 1993, il assure qu’il est temps de passer le flambeau.

C’est Philippe Jetté, qui s’est joint à Cogeco à titre de vice-président principal et chef de la direction technologique et de la stratégie en 2011, qui hérite de ces fonctions. Il est actuellement président de Cogeco Peer 1, un service d’hébergement destiné aux entreprises.

« Je vais demeurer comme président exécutif du conseil pendant 2, 3 ans », le temps d’assurer cette transition et pour « concentrer ses efforts sur les décisions d’affaires et les stratégies majeures ». Ensuite, ce sera bel et bien la retraite, a-t-il tranché. Il aura 70 ans.

Chose certaine, Louis Audet n’a pas l’intention de se lancer en politique. Ni de vendre l’empire familial, bien au contraire.

Les Audet possèdent environ 70 % des actions de Cogeco, et Rogers Communications, 11,5 %.

Croissance importante

Sous la direction de Louis Audet, Cogeco est devenue l’une des plus importantes entreprises de communication au Canada, affichant des revenus annuels de plus de 2,3 milliards de dollars.

La société a aussi connu quelques difficultés. Elle a vendu TQS (aujourd’hui V Télé) moins de 10 ans après son acquisition. Son entrée dans le secteur des solutions d’entreprises, notamment dans l’hébergement de donnée en 2012, ne s’est pas faite sans heurts.

M. Audet cède néanmoins les rênes de l’entreprise alors que celle-ci traverse une période d’importante croissance, aux États-Unis particulièrement, où Cogeco est maintenant active dans 11 États de la côte Est américaine.

L’action de Cogeco (TSX : CGO) a gagné 55 cents à la Bourse de Toronto mardi, en hausse de 0,8 %, pour atteindre 65,94 $.

Cogeco inc. en 9 dates 

1957 : Henri Audet fonde une station de télévision affiliée à Radio-Canada dans une vieille école de Trois-Rivières.
 
1972 : Cogeco s’implante en câblodistribution en achetant La Belle Vision, qui dessert Trois-Rivières
 
1985 : Cogeco entre en bourse. L’année suivante elle achète CFGL-FM, sa première radio dans la région de Montréal (aujourd’hui Rythme FM), et celle d’après elle triple sa base de clients en achetant deux câblodistributeurs régionaux.
 
1989 : Cogeco Câble double sa base de clients en s’implantant dans la région de Toronto. Sept ans plus tard, elle achètera 25 autres câblos ontariens.
 
1993 : Henri Audet cède la direction à son fils. Il siégera au c.a. jusqu’en 2006.
 
1997 : Cogeco acquiert 19,99 % des actions de Télévision Quatre-Saisons (TQS), aujourd’hui V. En 2001, Québecor doit vendre ses actions dans TQS pour devenir propriétaire de Vidéotron. Cogeco voit sa participation dans TQS passer à 60 %. TQS est venue à Remstar en 2008.
 
2011 : En faisant l’achat des radios québécoises de Corus, Cogeco devient l’un des plus grands radiodiffuseurs au Québec
 
2012 : Cogeco Câble prend d’assaut la côte est américaine avec l’acquisition d’Atlantic Broadband et Aiken.
 
2018 : Louis Audet passe le flambeau à Philippe Jetté