/24m/city
Navigation

Montréal : une nouvelle politique sur les logiciels libres


Le maire de Rosemont et responsable de la ville intelligence et des technologies de l'information François Croteau a annoncé mardi à l'hôtel de ville la mise sur pied d'une nouvelle politique sur l'utilisation et le développement de logiciels libres à la Ville de Montréal.
photo 24 heures, Sarah Daoust-Braun Le maire de Rosemont et responsable de la ville intelligence et des technologies de l'information François Croteau a annoncé mardi à l'hôtel de ville la mise sur pied d'une nouvelle politique sur l'utilisation et le développement de logiciels libres à la Ville de Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – La Ville de Montréal se dote d’une nouvelle politique sur l’utilisation et le développement de logiciels et de matériels libres sur 10 ans, pour se libérer à terme des licences et du menottage informatique.

Au cours des prochains mois et des prochaines années, toutes les unités administratives de la municipalité transiteront de plus en plus vers des solutions informatiques avec des licences libres.

Les logiciels pourront donc être modifiés et redistribués par la Ville, qui n’aura plus nécessairement à payer pour le renouvellement parfois coûteux des licences.

« C’est une étape majeure », a souligné le responsable de la ville intelligente et des technologies de l’information François Croteau. Selon l’élu, la transition se fera à un coût nul, mais des experts en programmation devront être recrutés.

François Croteau croit que cette nouvelle politique permettra à la Ville de faire des économies à long terme et d’améliorer le service aux citoyens.