/en5minutes
Navigation

Peut-on déclarer la guerre à un volcan?

Iriez-vous mettre une bombe là-dedans? Eh ben, il y en a qui ont déjà essayé!
AFP Iriez-vous mettre une bombe là-dedans? Eh ben, il y en a qui ont déjà essayé!

Coup d'oeil sur cet article

Après une éruption du Mauna Loa en 1942 — un autre des volcans d’Hawaï —, l’armée américaine avait décidé de bombarder la coulée de lave dans l’espoir de bloquer son avance. Résultat: «aucun effet significatif».

Ce n’est pas la seule fois que des humains ont déclaré la guerre à un volcan. Aucun n’a réussi. (Tiens, donc.)

Tout au plus certains efforts ont-ils pu détourner une coulée de lave, mais il a fallu y mettre le prix: par exemple, plus de 200 000 tonnes de sel auraient été mises à contribution en 1973 pour combattre l’avancée de la lave du volcan Edfell, sur une petite île au large de l’Islande. Ce sel, déversé par des quantités massives d’eau de mer, s’est tant et si bien incrusté dans la lave qu’il aurait contribué à ce qu’elle change de direction, évitant de détruire le port.

L’un des gros problèmes avec la lave, c’est cette énorme chaleur qui la maintient en vie, mais surtout, le fait que cette chaleur soit surtout à l’intérieur de la coulée : par conséquent, une bombe — ou une grosse douche d’eau froide, comme d’autres ont essayé — affectera la «croûte», mais pas l’intérieur.

Et tant que le volcan l’alimente en chaleur, la coulée dispose du carburant nécessaire pour continuer son petit bonhomme de chemin, peu importe les murs — ou les voitures —, qui se dressent sur son chemin.


En 5 minutes en collaboration avec Agence Science-Presse, c'est l’actualité scientifique expliquée autrement: vidéos, infographies, reportages, quiz, réalité virtuelle. Suivez-nous sur Facebook et Instagram.