/news/society
Navigation

Première toilette autonettoyante publique à Montréal

Coup d'oeil sur cet article

Une première toilette autonettoyante gratuite a été inaugurée mardi à côté du métro Papineau et d’autres suivront au cours de l’été pour répondre aux besoins des familles, des touristes et des personnes vulnérables.

Toute personne qui désire l'utiliser pourra le faire pendant 15 minutes. Ensuite, la porte s'ouvrira automatiquement et un cycle de nettoyage de 90 secondes, assuré par un balai un bras de lavage pour la toilette, s'enclenchera. La toilette, ouverte de 6h à minuit, ne comporte d’ailleurs pas de lunette pour faciliter le processus de nettoyage.

Deux autres toilettes seront prochainement mises en service à la place Émilie-Gamelin et au coin de la Commune et Saint-Gabriel. Une autre suivra au chalet du parc Walter-Stewart.

Les 12 toilettes prévues dans l’arrondissement de Ville-Marie coûteront 3 M$ pour la construction et l’entretien technique. Le fabricant Atmosphäre avait d’ailleurs fait les manchettes en 2017, puisqu’un dirigeant d’une filiale de l’entreprise avait reconnu avoir versé des pots-de-vin pour obtenir des contrats publics. Un contrat de 561 537 $ a aussi été octroyé pour effectuer les travaux de préparation des trois premiers sites.

La Ville lancera dans les prochaines semaines un nouvel appel d’offres pour l’entretien sanitaire parce que le premier n’avait reçu aucun soumissionnaire.

Des capteurs de poids

Des capteurs électroniques de poids ont été installés pour programmer un poids maximal et minimal. Un enfant ne pourra se retrouver seul et l’espace pourra accueillir une personne en triporteur. Tant qu’il y a un poids au sol, la porte ne se refermera pas pour éviter qu’une personne soit coincée pendant le cycle de nettoyage.

L’ingénieur de la Ville de Montréal Robert Bédard a reconnu qu’en raison de la limite poids élevée, la Ville ne pourra pas contrôler des activités de prostitution.

Des équipes des organismes Spectre de rue et Le Sac à Dos feront le tour des toilettes une fois par jour pour recueillir des commentaires et noter les problèmes d’utilisation.

Travaux suspendus

Une cinquième toilette dans le quartier chinois est prévue pour cet été, mais sa construction est pour l’instant suspendue.

Le 24 Heures rapportait la semaine dernière que l’installation d’une toilette à l’intérieur de la place Sun Yat-Sen rendait furieux des résidents et des commerçants du coin, qui n’ont pas été consultés par la Ville.

La mairesse Valérie Plante a affirmé mardi qu’elle n’imposerait pas de toilette dans le secteur tant qu’il n’y a pas de consensus.

« Pour l’instant, on va arrêter les travaux, avoir une discussion et décider. Si c’est un non, c’est un non », a-t-elle indiqué, soutenant que l’installation serait entre autres profitable pour les touristes.

Robert Bédard a avoué être surpris par la réaction et a assuré que la Ville consultera la communauté pour connaître ses inquiétudes.