/sports/opinion/columnists
Navigation

Qu’est-ce que l’Impact peut faire pour se sortir du pétrin ?

Si Rémi Garde a vraiment les coudées franches, il doit comprendre que si les choses tournent mal, les projecteurs se braqueront directement sur lui.
Photo d’archives Si Rémi Garde a vraiment les coudées franches, il doit comprendre que si les choses tournent mal, les projecteurs se braqueront directement sur lui.

Coup d'oeil sur cet article

La fiche parle d’elle-même. Les problèmes sont évidents et surlignés par la performance de samedi dernier. Mais qu’est-ce que l’Impact peut faire pour se sortir du pétrin ?

Même si le bleu-blanc-noir n’a pas marqué de but à ses deux derniers matchs, c’est la défense qui demeure la maladie chronique du club.

Par le passé, on a toujours mis le blâme sur les joueurs ou sur l’entraîneur. Dans l’histoire de l’Impact, les entraîneurs se sont succédé à un rythme effréné. Celui en place présentement ne partira pas de sitôt. Il vient tout juste d’arriver. Logiquement, ce sont donc les joueurs qui seront visés.

À court terme donc, le personnel technique devra trouver des renforts de qualité pour la prochaine fenêtre des transferts, en juillet prochain.

Mais quand l’Impact se retrouve dans une situation comme celle contre l’Union de Philadelphie, le personnel technique doit prendre ses responsabilités. Il doit être en mesure de faire les ajustements tactiques, techniques, voire même psychologiques, dans la façon de travailler du club.

Dès l’annonce de l’embauche de Rémi Garde en décembre dernier, le club a insisté pour dire qu’il avait carte blanche pour mener à bien son projet. La balle est dans son camp.

Pas de solution miracle

Il n’est pas nécessaire que je commente le match de samedi dernier. Vous n’avez pas besoin de moi pour vous rendre compte que nous avons assisté à une des pires performances de l’histoire de l’équipe.

Même si on fait grand cas de la qualité du groupe de joueurs montréalais, c’est quand même à l’entraîneur que revient la responsabilité de choisir le XI, match après match. On pourrait aussi ajouter que les joueurs qu’il a lui-même ajoutés à l’effectif n’ont pas été en mesure de tirer cette équipe vers le haut.

Est-ce possible que Garde ait sous-estimé la MLS ? Qu’il n’ait pas bien compris ses particularités ? Ou encore, a-t-il surestimé son équipe ? Peut-être.

En tant que partisan montréalais, il faudra donc continuer à être patient. Le changement dans l’effectif n’arrivera qu’au milieu de l’été, cela semble être la seule issue.

La voie est donc toute tracée, mais plus difficile à exécuter. Certes, il faudra de l’argent supplémentaire pour attirer de nouveaux éléments, mais il faudra surtout dénicher des joueurs en mesure d’avoir du succès dans ce championnat.

La bonne chose dans tout ça, c’est que nous ne sommes qu’au premier tiers de la saison.

Une fausse bonne idée

Joey Saputo est descendu dans le vestiaire après le match pour souligner aux joueurs que leur performance n’était pas acceptable pour le club.

En vue du prochain match, peut-être que les mots du président peuvent porter. Mais, à long terme, ce genre de comportement peut entamer la crédibilité de l’entraîneur auprès des joueurs.

Comme Garde n’est qu’au début de son règne avec l’Impact, ce n’était peut-être pas la meilleure idée que de descendre au vestiaire.

C’est son droit en tant que propriétaire de faire savoir son insatisfaction, mais chaque fois qu’il a fait de même, les résultats n’ont pas été des plus probants par la suite.

Un cadeau empoisonné ?

Au dernier match, les changements plutôt tardifs ont retenu l’attention. Après le match, Garde a insisté pour dire que c’était sa philosophie et qu’il n’avait pas beaucoup de choix sur le banc pour influencer une rencontre.

En agissant ainsi, veut-il vraiment passer un message comme certains l’entendent ? Comme il doit absolument améliorer l’effectif d’ici à quelques mois, on peut se demander si l’Impact est en mesure de lui donner les ressources nécessaires à son ambition.

Pourquoi donc passerait-il un message s’il a eu carte blanche depuis le début de la saison ?

S’il a vraiment les coudées franches, je suis certain que Garde comprend que si les choses tournent mal, les projecteurs se braqueront directement sur lui.