/24m
Navigation

Tout savoir sur les avions au-dessus de nos têtes

Objets volants très identifiables

L'application Flightradar24 fait payer pour sa fonction qui permet de se mettre en 3D à la place d'un avion comme celui-ci qui est en train de survoler de stade.
L'application Flightradar24 fait payer pour sa fonction qui permet de se mettre en 3D à la place d'un avion comme celui-ci qui est en train de survoler de stade.

Coup d'oeil sur cet article

Vraiment, nos avions n’ont plus de vie privée ! Une application comme FlightRadar24 (pour l’essentiel gratuite) permet de tout apprendre aux sujets des aéronefs que l’on aperçoit dans le ciel - y compris les hélicoptères : le modèle, son opérateur, son numéro de série, son aéroport de provenance et sa destination, ses heures de départ et d’arrivée, s’il a de l’avance ou du retard, son altitude, sa vitesse, la température ambiante, la force et la direction des vents, etc.

Si mon fiston pointe un avion, je peux lui dire d’où il vient : Paris, New York, Québec, Toronto, Varadero, Washington, Winnipeg, Chicago, etc. Ça l’initie à ces noms. Lorsqu’un être cher reviendra à Montréal en avion, je m’amuserai à le localiser avec l’application. De ma cour, j’aperçois au loin les avions enligné vers Dorval ; je pourrai désigner l’appareil exact à mon fils. Par exemple : Grand-papa est dans cet avion !

Avec la même application, depuis deux ans, il y a moyen de voler avec les avions en se mettant à leur place en animation 3D, mais c’est une fonction payante (sauf les premiers essais). Attention, c’est hypnotique. Je me suis laissé prendre et j’ai perdu de précieuses minutes de ma vie à contempler Montréal à partir du ciel. Voilà les îles de Boucherville ! Puis, après un virage : Oh ! Le stade !

La carte de l'activité aéronautique donne de tournis.
La carte de l'activité aéronautique donne de tournis.

 

Fourmilière aéronautique

Si vous le voulez, vous pouvez charger l’historique complète des vols effectués par un aéronef : son curriculum vitae. Les mordus qui paient 46$ par an pour un compte Or de Flightradar24 peuvent savoir si un appareil progresse avec ou contre le vent, quelle tour de contrôle dans n’importe quel des plus de 3000 aéroports du monde communique avec le pilote. Ils peuvent programmer des alertes si quelque part, par exemple, un avion ne répond plus...

La carte interactive de l’application Flightradar24 dépeint notre ciel comme une grande fourmilière aéronautique. Une marée de milliers d’aéronef jaunes tachettent tout l’Amérique du Nord et l’Europe, et le littoral asiatique. Les océans sont barrés de routes aériennes achalandées. À tout moment autour du globe il y a en moyenne 9728 avions en vol transportant 1,3 millions de passagers, selon la société FlightAware. Si le ciel de l’Antarctique est presque absolument vierge, celui de l’Arctique sert beaucoup : notamment aux longs vols vers la Chine à partir de Montréal.

Si vous textez votre numéro de vol au 23636, Aéroports de Montréal vous donne son statut : à l'heure, en retard, changement de porte, etc.
Si vous textez votre numéro de vol au 23636, Aéroports de Montréal vous donne son statut : à l'heure, en retard, changement de porte, etc.

 

Curiosités montréalaises

Parlant de longs vols... Au moins de juillet, j’irai en Israël pour un reportage. Avec Air Transat. Directement de Montréal à Tel Aviv. Dix heures. Moins pire que les trajets vers la Chine – de 12 à 15 heures. Le mois dernier, ai-je appris par CNN, Singapour Airline annonçait le lancement imminent du plus long vol direct du monde : New York-Singapour – 20 heures. Quand on se compare...

Au sujet des destinations directes à partir de Dorval, certains détails me surprennent. En plus de Tel Aviv, il y a deux autres destinations directes moyen-orientales : Doha (Qatar) et Amman (Jordanie) . Il y a des vols directs vers un plus grand nombre d’aéroports de Cuba (dix) que de France (huit). Mystérieusement, Londres est la seule ville britannique directement accessible ; pas Manchester, Liverpool ou Leeds. Aucun vol vers Séoul ou Hong Kong même s’il y en a pour Shanghai et pour Beijing (Chine) ainsi que pour Tokyo (Japon). Quant à la liaison Montréal-Reykjavik du transporteur à rabais WOW Air, mon fil Instagram où défile souvent la photogénique Islande me suggère qu’elle est populaire.

Dernier truc. En prévision de votre prochain voyage, pourquoi ne pas ajouter dès maintenant le 23636 à vos contacts ? En y textant votre numéro de vol, Aéroports de Montréal vous répond aussitôt si tout est tiguidou et vous alerte en cas de retard ou de changement. Utile.