/world/pacificasia
Navigation

Un général canadien devient le commandant en second de la force de l’ONU en Corée

Drapeau Nations Unies

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Un général canadien va devenir le commandant en second de la force de l’ONU stationnée en Corée du Sud, devenant ainsi le premier militaire non américain à occuper cette fonction en 68 ans.

La nomination du lieutenant-général Wayne D. Eyre à ce poste a été annoncée lundi par les Forces armées canadiennes (FAC). Il ne sera pas le seul à être déployé en Corée du Sud puisque le contingent canadien intégré à la force de l’ONU passera de six à 15 membres des FAC cet été, a précisé l’armée.

Cette augmentation de la participation canadienne à la mission de l’ONU reflète «l’importance que le Canada accorde à la sécurité dans la région Asie-Pacifique et démontre la détermination du Canada à appuyer ses principaux alliés et partenaires, dont la Corée du Sud», a fait savoir la Défense nationale dans un communiqué.

Le lieutenant-général Eyre a participé à des missions tout autour du globe, incluant des déploiements à Chypre, en Croatie, en Bosnie et en Afghanistan.