/entertainment/music
Navigation

Travis Cormier se produira en première partie de Bon Jovi

Travis Cormier a remporté un concours lui permettant de se produire en première partie de Bon Jovi.
Photo Ben Pelosse Travis Cormier a remporté un concours lui permettant de se produire en première partie de Bon Jovi.

Coup d'oeil sur cet article

Toujours sous l’aile d’Éric Lapointe depuis son passage à La Voix en 2016, Travis Cormier pourra bientôt compter sur l’aide d’une autre icône du rock pour lancer sa carrière : Bon Jovi. Le jeune chanteur espère profiter de sa prestation en première partie du groupe américain pour relancer la Travismania au Centre Bell vendredi soir.

Les deux années ayant passé depuis le passage de Travis Cormier à La Voix n’auront pas délié la complicité qui l’unit à son ancien coach, Éric Lapointe. Bien au contraire. En plus d’avoir partagé la scène à maintes reprises, les deux hommes habitent toujours ensemble.

« Éric Lapointe est devenu mon meilleur ami. Il est comme un grand frère pour moi, en plus d’être mon mentor. Je ne serais pas le chanteur que je suis aujourd’hui sans lui », confie Travis Cormier en entrevue au Journal.

Le chanteur qu’il est devenu, les fans pourront le découvrir vendredi soir sur la scène du Centre Bell avant l’arrivée de Bon Jovi. Il aura une vingtaine de minutes pour réchauffer la salle grâce à quelques pièces de son premier album, attendu d’ici la fin de l’année. Aucune date de sortie n’a encore été déterminée.

« Beaucoup de pression »

L’occasion parfaite, donc, pour raviver la Travismania, amorcée lors de son passage à La Voix. Le chanteur de 24 ans avoue d’ailleurs avoir appris à apprivoiser cette vague d’amour de la part du public québécois.

« Au départ, tout est arrivé tellement vite. D’un jour à l’autre, je me suis retrouvé à être connu par des millions de gens. Ça m’a mis beaucoup de pression, ça m’affectait beaucoup. Alors après La Voix, j’ai voulu me donner un an pour écrire des chansons qui seraient à la hauteur. Deux ans plus tard, mon album est terminé. Et je réalise que ça a valu la peine d’attendre », explique le chanteur.

Ses fans auront été patients. Très patients, même. Ça, Travis Cormier est en bien conscient. Et reconnaissant.

« Je savais que je prenais un risque en attendant aussi longtemps avant de lancer mon premier album. Mais c’est un projet qui est tellement important pour moi, alors je voulais qu’il soit à mon image. Un premier disque, c’est ce qui peut lancer ma carrière, ou la terminer. Il faut qu’il soit parfait », raconte-t-il.

Pour ce faire, le chanteur a fait appel au célèbre réalisateur Bob Rock, complice de longue date de groupes tels que Bon Jovi et Aerosmith au fil des ans. Travis Cormier a collaboré à la majorité des textes des 14 chansons, toutes anglophones, enregistrées à Vancouver au cours des derniers mois.

« J’ai hâte que les gens apprennent à me connaître réellement comme artiste, et non comme un gars qui chante des reprises », conclut-il.


► La tournée This House Is Not For Sale de Bon Jovi débarque jeudi au Centre Bell. La première partie de jeudi soir sera assurée par le groupe The Record Breakers et celle de vendredi par Travis Cormier.