/news/education
Navigation

3000 enfants affectés: grève dans plus de 60 CPE de Montréal et de Laval

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Les 1350 travailleuses d’une soixantaine de centres de la petite enfance (CPE) de Montréal et de Laval étaient en grève, jeudi, ce qui a affecté plus de 3000 enfants et leurs parents.

Les travailleuses syndiquées se sont rassemblées sur le coup de 9 h au Palais des congrès de Montréal pour prendre connaissance du dernier rapport de négociation. Elles devaient ensuite se prononcer sur un mandat de grève générale illimité à déclencher au moment jugé opportun.

«Ces travailleuses-là, elles veulent se faire respecter, a déclaré la vice-présidente du syndicat, Nathalie Fontaine. Elles n’ont pas les moyens de faire la grève, elles gagnent entre 14 et 23 $ l’heure. Si elles décident de faire la grève, c’est qu’elles n’ont pas d’autres choix.»

Rappelons que les syndiquées sont sans convention collective depuis le 31 mars 2015.

Les salaires, le régime de retraite ainsi que les assurances collectives sont, entre autres, au cœur du litige.

Il s’agit de leur quatrième journée de grève. La première avait eu lieu le 30 octobre dernier.