/finance/business
Navigation

Une ancienne usine de coton accueille des PME par dizaines à Shawinigan

entreprise shawinigan
Photo Amélie St-Yves Le président du c.a. du Centre d’entrepreneuriat Alphonse-Desjardins Luc Arvisais, dans l’usine Wabasso, un édifice patrimonial.

Coup d'oeil sur cet article

SHAWINIGAN | L’ancienne usine Wabasso de Shawinigan, dont les fenêtres ont été placardées pendant des années, est plus vivante que jamais avec 54 entreprises à l’intérieur.

Le Centre d’entrepreneuriat Alphonse-Desjardins, autrefois une usine de coton, est devenu une véritable pépinière de PME.

Le centre héberge 54 entreprises, dont une vingtaine sont au stade d’incubation, en plus de 13 organismes, ce qui représente 248 emplois.

Il y reste encore de l’espace, mais plus des trois quarts de la place sont occupés.

Le président du conseil d’administration Luc Arvisais estime que cette bâtisse de 140 000 pieds carrés avec un cachet industriel représente bien la reconversion économique de la ville, qui a vu les grandes usines fermer les unes après les autres.

« C’est un symbole de renaissance. Celle d’une bâtisse, mais aussi de l’économie d’une ville plus axée sur l’entrepreneuriat et la PME », dit-il.

Formation

Le Centre d’entrepreneuriat propose un écosystème favorable au développement d’entreprises.

En plus des espaces pour les entreprises en incubation ou en développement, on retrouve des bureaux de plusieurs acteurs-clés, comme la Société d’aide au développement des collectivités (SADC), la chambre de commerce, le Centre de transfert d’entreprises et le Service de développement économique de la Ville de Shawinigan.

Un cours en démarrage d’entreprise est aussi offert sur place.

Le deuxième étage est consacré au Digihub, un organisme à but non lucratif qui vise le développement d’entreprises à vocation technologique et numérique.

« Il s’agit d’un secteur qu’on aime beaucoup et qu’on accompagne, parce que ça amène et garde les jeunes en ville. Dans un enjeu démographique, c’est excessivement important », dit Luc Arvisais.

L’entreprise Rum&Code, qui s’est développée au Digihub, est maintenant prête à voler de ses propres ailes et doit déménager dans les prochaines semaines.

Rum&Code développe des applications web et mobile sur mesure pour d’autres entreprises et compte aujourd’hui sept employés à temps plein, en plus des trois cofondateurs.

Envol

Félix-Antoine Huard, son frère Alexis et leur associé Ian Buissière se sont installés au Centre d’entrepreneuriat Alphonse-Desjardins au printemps 2016.

« C’est un tremplin. Ça nous permet de rencontrer d’autres entrepreneurs, des clients ou des fournisseurs potentiels. Il y a tellement de monde qui passe au Centre entrepreneurial et au Digihub que ça crée beaucoup d’opportunités », explique Félix-Antoine Huard, 26 ans.

Centre d’entrepreneuriat Alphonse-Desjardins

Endroit : Shawinigan

Début des activités : 2012

Nombre d’emplois générés : 248

Mission : Tout mettre sous un même toit pour faciliter le démarrage de PME, et bien outiller les entrepreneurs