/opinion/blogs/columnists
Navigation

L'Heure juste n'a pas donné l'heure juste

QMI_qmi_1405091923002
Capture d'écram / TVA Nouvelles / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Il y a quelques jours, j’ai participé à un débat sur l’immigration à LCN avec Régine Laurent, Bernard Drainville et Dalila Awada.

 

Madame Awada a déploré le fait que beaucoup d’immigrants d’origine maghrébine avaient de la difficulté à se trouver un emploi au Québec, à cause de la discrimination dont ils sont victimes...

 

J’ai répliqué que malheureusement, plusieurs employeurs hésitent à embaucher ces immigrants parce qu’ils ont peur de se retrouver avec des demandes d’accommodements... Ces immigrants sont victimes du zèle de certains membres de leur communauté, et c’est malheureux...

 

Madame Awada m’a répondu que selon une étude, ce ne sont pas les musulmans qui font le plus de demandes d’accommodements...

 

Fin de cette discussion.

 

Samedi, les journalistes de « L’heure juste », qui sont censés « débusquer les fausses nouvelles » et « départager le vrai du faux », ont publié un texte disant que madame Awada avait raison...

 

« De 2017 à 2018, 61 % des demandes de conseils en accommodements faites à la Commission des droits de la personne (CDPDJ) sont pour corriger des situations pour les personnes ayant un handicap.

 

« Pendant la même période, seulement 23 demandes (18 %) concernaient des motifs religieux, dont à peine 12 étaient liées à la religion musulmane.

 

« L’année précédente, sur 70 demandes de conseils en accommodements raisonnables, seulement 28 % des cas portaient sur des accommodements liés à différentes religions. »

 

Madame Nadia El-Mabrouk, professeur à l’Université de Montréal, n’est absolument pas d’accord avec l’analyse des journalistes de L’Heure Juste.

 

Sur sa page Facebook, elle a tenu à publier ce texte...

 

« Il n'y a aucune façon de répertorier toutes les demandes d'accommodements raisonnables ou religieux demandés dans tous les milieux de travail. 

 

« Les chiffres de la CDPDJ ne concernent pas le nombre de demandes d'accommodements, mais bien les plaintes pour un accommodement refusé. Et le plus grand nombre de ces plaintes concerne, en effet, les accommodements pour handicap. 

 

« Cela ne dit rien du nombre d'accommodements religieux demandés.

Contrairement à ce qu'affirme l’article de L’Heure Juste, l'épreuve des faits ne donne pas raison à l'affirmation de Dalila Awada.

 

« Par ailleurs, la CDPDJ publie aussi les chiffres de son service conseil. Un employeur reçoit une demande d'accommodement et ne sait pas quoi faire, il peut appeler la CDPDJ. 

 

« En 2016-2017, la Commission a reçu 39 demandes pour handicap, 20 demandes pour motif religieux et de ces 20, 10 étaient liées la religion musulmane, les 10 autres étant liées aux religions juive, orthodoxe chrétienne, catholique, protestante et témoins de Jéhovah.
(Source : Rapport annuel de la CDPDJ)

 

« Mais surtout, personne ne remet en question les accommodements raisonnables pour handicap! Alors que veut-on dire par une affirmation de la sorte ? Qu'un employeur aurait plus à perdre à embaucher un handicapé ? 

 

« Je ne vois pas ce que cette information peut apporter au débat sur la neutralité religieuse ! J'ai déjà reçu un courriel d'une dame qui était très fâchée qu'on mette dans le même panier accommodements pour handicap et accommodements religieux, et je la comprends ! »

 

J’attire cette attention sur ce passage du texte de madame El-Mabrouk :

 

« En 2016-2017, la Commission a reçu 20 demandes d’accommodements pour motif religieux et de ces 20, 10 étaient liées la religion musulmane, les 10 autres étant liées aux religions juive, orthodoxe chrétienne, catholique, protestante et témoins de Jéhovah. »

 

Et j’attire votre attention sur ce passage du texte de L’Heure juste :  

 

« Pendant la même période, 23 demandes concernaient des motifs religieux, dont à peine 12 étaient liées à la religion musulmane. »  

 

Euh... À  moins que j'ai oublié mes maths, 12 sur 23, c'est plus que la moitié, non ?

 

Donc, c’est vrai que la majorité des demandes d’accommodements pour motifs religieux portées à l’attention de la Commission ont été faites par des musulmans !

 

J’avais donc raison....! Duh !

 

En passant, le texte publié par L’Heure Juste dans Le Journal de Montréal s’intitulait Des préjugés sur les accommodements.

 

Bref, je serais empreint de préjugés...

 

Toujours agréable de se faire taxer de raciste dans son propre journal. On se sent comme dans une grande famille... Merci les amis !