/entertainment/comedy
Navigation

Humoristes dans des rôles inversés

Des vedettes en 1re partie d’humoristes de la relève au Comédie fest

François Bellefeuille
Photo Joël Lemay François Bellefeuille

Coup d'oeil sur cet article

Louis-José Houde en première partie de Guillaume Pineault ? François Bellefeuille en ouverture de Pierre-Luc Pomerleau ? Mike Ward avant Matthieu Pepper? Le Journal a appris que le Grand Montréal comédie fest présentera la série On inverse les rôles, en juillet au Théâtre Ste-Catherine, où des humoristes vedettes feront les premières parties de jeunes de la relève.

Ce n’est pas tous les jours qu’on a la chance de voir des humoristes de haut calibre jouer dans une petite salle de 100 places comme le Théâtre Ste-Catherine. Avec la série On inverse les rôles, le public pourra voir des vedettes de l’humour jouer de 10 à 15 minutes avant le programme principal, assuré durant 45 minutes par des jeunes de la relève.

Du 3 au 14 juillet, les spectateurs auront ainsi droit à plusieurs combos originaux dont Houde/Pineault, Bellefeuille/Pomerleau, Ward/Pepper, Dominic et Martin/Simon Delisle, Philippe Laprise/Seb Ouellet, Daniel Grenier/Maude Landry, Sylvain Larocque/François Boulianne et Patrick Groulx/Sam Breton.

C’est le nouveau directeur de production du Comédie fest, Christian Viau, qui a eu l’idée de cette série de spectacles. « Quand je suis arrivé au festival, l’équipe avait déjà l’idée de faire des spectacles de 60 minutes avec des jeunes de la relève, dit-il. Mais ce concept, on le voit partout. Je me disais que ce serait cool d’avoir des gros noms pour parrainer les jeunes. »

Dans ses souliers

Une première approche a été faite auprès de François Bellefeuille, qui s’est fait offrir de faire la première partie de Pierre-Luc Pomerleau. Bellefeuille n’a pas hésité longtemps, car Pomerleau a fait les premières parties de ses deux tournées. « François trouvait ça intéressant de se mettre dans les souliers de Pierre-Luc », dit Christian.

Aucune consigne n’a été donnée aux humoristes vedettes pour leur première partie. « Ils peuvent faire ce qu’ils veulent, dit Christian Viau. S’ils veulent parler de l’autre humoriste qui s’en vient ou juste faire un autre numéro, ils le peuvent. C’est un moment qui leur appartient. »

Pour les premiers jours de son festival, mis à part la soirée d’ouverture avec le spectacle 100 humoristes en 100 minutes, le 1er juillet à l’Olympia, le Grand Montréal comédie fest se déroulera principalement au Bordel Comédie Club et à l’Abreuvoir, dans le Quartier latin.


► Les billets pour la série On inverse les rôles sont en vente dès mercredi à partir de 13 h au coût de 20 $. Pour les détails : comediefest.com.