/opinion/columnists
Navigation

Iznogoud Taillefer

Coup d'oeil sur cet article

Plus je regarde Alexandre Taillefer aller, plus je suis mêlé.

Le gars est président de la campagne électorale du PLQ, pas vrai ?

Sa mission est de faire réélire Philippe Couillard, non ?

Alors pourquoi chaque fois qu’il ouvre la bouche, j’ai l’impression qu’il veut être calife à la place du calife ?

UNE CHUTE EN PARACHUTE

Ce n’est un secret pour personne : Alexandre Taillefer veut être le chef du PLQ.

Pour qu’il devienne chef du PLQ, il doit y avoir une course au leadership. Et pour qu’il y ait une course au leadership, Philippe Couillard doit perdre les prochaines élections. Or, qui est-on allé chercher pour présider la campagne de Philippe Couillard et s’assurer qu’il soit réélu ? Le gars qui rêve de remplacer Philippe Couillard !

Vous ne trouvez pas ça bizarre, vous ?

On te demande de sauter en parachute, mais le gars qui va s’assurer que ton parachute est sécuritaire et que tu ne te planteras pas est celui qui va hériter de ta job si jamais tu te plantes !

Pas sûr que je triperais...

Comme l’a dit mon collègue Jonathan Trudeau, certains militants libéraux doivent regarder Alexandre Taillefer et se dire : « Qu’est-ce qu’il fait là, lui ? Il n’a jamais milité pour le parti, il n’a jamais mis sa face sur une pancarte, mais il se voit déjà assis sur le trône ! Woah, là, mange tes croûtes ! »

Taillefer ne se gêne même pas pour critiquer ouvertement le parti à la télé !

Avec un président de campagne comme ça, pas besoin d’ennemis.

FAIRE DU SKI BOTTINE

Que voulez-vous, la politique est de plus en plus une affaire de stars.

Et les stars ne se contentent pas de faire de la figuration ou de donner la réplique au boss.

Elles veulent être le boss !

C’est très 2018, comme attitude, ça.

Comme m’ont déjà confié de nombreux entrepreneurs, les jeunes qui postulent pour un emploi, aujourd’hui, ne veulent pas commencer au bas de l’échelle, non. Ils veulent tout de suite la grosse job !

T’as le goût de leur dire : « Tu veux être le patron ? Parfait, pars ton entreprise, alors ! Mise toutes tes économies, travaille comme un forcené pendant 15 ans, et si tout va bien, tu te retrouveras peut-être à la tête d’une grosse business ! »

Ce n’est pas ce qu’il fait, Taillefer, d’ailleurs — créer des entreprises ? Pourquoi n’a-t-il pas créé son propre parti, alors, au lieu de phagocyter le PLQ, comme le monstre dans Alien ? Arrête de faire du ski bottine en t’accrochant au parechoc arrière du Parti libéral, et pars ta propre formation !

Qui sait ? Le fondateur de Téo Taxi est peut-être malin.

Il s’est peut-être dit : « Au lieu de lancer un nouveau parti, chose qui demande beaucoup d’investissement, je vais me faire subventionner ma course au leadership en devenant le président de la campagne d’un parti qui existe déjà ! » Ça cadrerait avec sa façon de faire, non ?

SON PLUS GRAND RÊVE

À quoi rêve Alexandre Taillefer ? À faire élire Couillard­­­, ou à devenir chef du PLQ ?

Qu’on se pose la question prouve qu’il y a un problème­­...