/entertainment/shows
Navigation

Illuminé par des Québécois

Graphics eMotion propose deux installations à Rome

Graphics eMotion
Photo courtoisie, Graphics eMotion La compagnie montréalaise Graphics eMotion présente, jusqu’au 27 octobre, le spectacle Sang et aréna dans le très célèbre Colisée de Rome (en mortaise).

Coup d'oeil sur cet article

Depuis quelques jours, le légendaire Colisée de Rome est illuminé par des Québécois. C’est la compagnie montréalaise Graphics eMotion qui a été mandatée pour concevoir deux installations immersives dans le lieu culte italien.

« Il y a des bâtiments qui sont connus dans le monde. Le Colisée de Rome, tout le monde le connaît », dit Julien Abril, président et cofondateur de Graphics eMotion, qui a travaillé comme réalisateur et scénographe du projet.

C’est en janvier dernier que Graphics eMotion a su qu’elle avait remporté l’appel d’offres pour éclairer le Colisée de Rome. La boîte québécoise, qui existe depuis 2011, avait déjà de l’expérience avec les Italiens, elle qui avait conçu une installation muséale immersive à Pompéi en avril 2017.

« Les délais étaient extrêmement courts, dit Nadir Moukheiber, producteur exécutif chez Graphics eMotion. Nous avons signé le contrat en mars dernier. Nous avons travaillé pendant trois mois sans savoir si nous allions obtenir le projet. »

Sang et aréna

Avec le spectacle Sang et aréna, Graphics eMotion avait le mandat de revisiter les 100 premiers jours du Colisée, entre juin et septembre en l’an 80 après Jésus Christ. Dans ce spectacle historique, on revit notamment la gloire et les incidents liés à l’empereur Titus.

Pour s’assurer d’être précis dans les informations, les Québécois ont fait appel à plusieurs historiens et scientifiques italiens. « Ils ont dû valider chaque image, chaque mot, chaque opération et chaque mouvement des gladiateurs, dit Nadir Moukheiber. C’était beaucoup de travail et d’acharnement ».

D’une durée de 30 minutes, le spectacle immersif est présenté, en italien et en anglais, trois fois par soir tous les week-ends, jusqu’au 27 octobre. Une autre installation, permanente celle-ci, devrait aussi ouvrir prochainement, au troisième étage du Colisée.

40 000 touristes

En tout, huit employés de Graphics eMotion se sont rendus sur place pour installer les équipements, accompagnés d’une vingtaine d’Italiens. « Il y a parfois eu des journées de 26 heures, dit Nadir Moukheiber. Nous devions principalement travailler de nuit, car il y a environ 40 000 touristes qui visitent le Colisée chaque jour. »

Le 12 mai dernier a eu lieu la première représentation du spectacle. Les commentaires, autant du public que des médias, ont été très élogieux. « La réponse a été incroyable, dit Nadir Moukheiber. Les gens étaient vraiment soufflés. Leurs attentes n’étaient pas à ce niveau ».

« Ça se compte sur les doigts d’une main, les spectacles qui sont allés au Colisée pour une nuit, dit Julien Abril. Pour la compagnie, d’avoir travaillé sur ce projet, c’est une super expérience. »