/finance/news
Navigation

Des inquiétudes autour de l’achat d’une maison

Coup d'oeil sur cet article

L’achat d’une propriété survient rarement dans la vie de la majorité des Québécois, si bien que ce processus peut générer des inquiétudes, comme le montre un sondage de la Banque TD.

Selon ce coup de sonde, près du deux tiers des Québécois (62 %) craignent de payer des frais imprévus au moment d'acheter une propriété.

Pour éviter les mauvaises surprises, le chroniqueur immobilier Ghislain Larochelle, de passage sur le plateau de LCN dimanche matin, conseille de se préparer de quatre à six mois avant un éventuel déménagement.

M. Larochelle rappelle qu’il est important de tout calculer avant de signer chez le notaire. En plus du paiement hypothécaire, il ne faut pas négliger l’électricité et le déménagement, mais aussi l’acquisition de nouveaux meubles ou d’éléments de décoration.

Dans certains cas, il ne faut pas oublier les frais de condo. Également, si des acheteurs ont eu recours au régime d’accession à la propriété (RAP) et ont retiré de l’argent d’un REER, il est important de pouvoir le rembourser sur 15 ans.

D’autre part, 41 % des gens craignent d’oublier une étape importante dans le processus d’acquisition d’une propriété.

Selon M. Larochelle, il est important de diminuer le plus possible son taux d’endettement, au moins un an avant l’achat, par exemple en évitant d’acheter une voiture.

Ensuite, après avoir obtenu une préapprobation auprès de différentes banques, il est possible de magasiner son hypothèque en allant voir des banquiers ou encore un courtier hypothécaire.

Ghislain Larochelle rappelle qu’il est gratuit de faire appel à un courtier immobilier, en mode achat, pour obtenir de l’aide durant tout le processus.