/lifestyle/psycho
Navigation

Faire face aux épreuves

Marcel Leboeuf
Photo courtoisie, © Daniel Daigneault

Coup d'oeil sur cet article

Avec beaucoup d’humour et d’authenticité, le comédien Marcel Leboeuf présente dans son nouveau livre, Se tenir debout, plusieurs témoignages et réflexions de gens qui ont osé défendre leurs valeurs et leur liberté lorsqu’ils ont fait face aux défis et aux obstacles de la vie. Sa mission : partager des clefs pour que chacun devienne le héros de sa propre histoire.

Que faire lorsque les épreuves se mettent en travers de nos plans ? Comment composer avec les déferlements houleux de l’adversité ? Comment garder — et retrouver — son calme dans l’œil de la tempête ? Comment s’outiller pour affronter les épreuves ? Et comment transformer les peurs en confiance en soi ?

Marcel Leboeuf s’est penché sur toutes ces questions. Et il est bien placé pour en parler, puisqu’il a lui-même essuyé beaucoup d’adversité au cours des dernières années, notamment avec son vignoble près de Mont-Saint-Hilaire.

« Quand il arrive des tempêtes dans nos vies — que ce soit une séparation, des difficultés en affaires, des difficultés financières, etc. — comment on fait pour garder la tête en-dehors de l’eau et rester fixé sur nos objectifs et nos rêves ? C’est de ça que le livre traite », commente-t-il.

Il explique que c’est la même chose dans le domaine amoureux. Il se souvient d’avoir présenté il y a quelques années une conférence à une centaine de gars de la construction. « J’avais dit à ces gars, vous savez les gars, même si ta femme t’a fait les pires vacheries, reste pas à terre, relève-toi, continue et pardonne. Sinon t’es fait. »

Se relever

Marcel Leboeuf a réalisé l’importance des mots, de la parole, des écrits, à la suite de témoignages très poignants qui lui ont été livrés. « Combien de gars, combien de femmes restent en petite boule dans leur salon parce qu’ils viennent de se faire laisser ? Je sais que c’est pas facile : j’ai déjà été laissé. Je sais de quoi je parle. »

« Mais l’idée, c’est de se relever, de continuer et de rester debout. C’est ça qui est important. Rester debout, dans nos convictions, dans nos valeurs, dans ce qu’on est. »

Comment faire ? « C’est une question de valeurs intérieures et de croyances. » Il explique qu’avoir parcouru le chemin de Compostelle a été très important dans sa démarche et que l’expérience lui a servi. « C’est quelque chose de profondément ancré en moi, intérieurement. Ça m’a aidé à passer au travers. »

Ses projets

Marcel Leboeuf est très actif au théâtre, avec Ladies Night et Silvia. Il jouera dans la pièce Toc Toc à Drummondville et partira ensuite en tournée.

Il participe aussi aux Dieux de la danse. « Je ne suis pas un très bon danseur, mais j’ai accepté de participer pour Johanne Fontaine. Elle est encore en chimio — c’est sa quatrième fois. Elle veut prouver au monde que même si on a un lourd handicap qui s’appelle cancer, on peut aller au bout de ses rêves, et montrer, jusqu’à la fin, qu’on est toujours là. »

<b><i>Se tenir debout</i></b><br>
Marcel Leboeuf, en collaboration avec Marilou Brousseau, Éditions Un Monde différent, 192 pages.
Photo courtoisie, Editions Un monde différent
Se tenir debout
Marcel Leboeuf, en collaboration avec Marilou Brousseau, Éditions Un Monde différent, 192 pages.