/entertainment/stage
Navigation

Un spectacle sans comédiens

Le public est l’élément central de la pièce Nombre

Nombre est un objet théâtral unique et particulier où les spectateurs, guidés par une équipe de création, qu’on ne voit jamais, construisent une histoire qui change à chaque représentation.
Photo courtoisie Stéphane Bourgeois Nombre est un objet théâtral unique et particulier où les spectateurs, guidés par une équipe de création, qu’on ne voit jamais, construisent une histoire qui change à chaque représentation.

Coup d'oeil sur cet article

Dans Nombre, il n’y a aucun comédien professionnel sur les planches. Il s’agit d’une expérience théâtrale tout à fait unique, où les spectateurs définissent et construisent une sorte d’histoire commune.

À l’affiche de nouveau ce soir et les 4 et 5 juin à la Maison pour la danse, à l’occasion du Carrefour international de théâtre, Nombre est une proposition artistique où le public devient la matière première du spectacle.

À l’entrée, la soixantaine de spectateurs participants reçoit un carton sur lequel il y a un numéro. Chacun doit prendre un siège et le positionner dans une case correspondant à son numéro.

Quelques minutes plus tard, les lumières diminuent. La noirceur totale s’installe, jusqu’à ce qu’un document, descendant du plafond, fasse son apparition. Une voix préenregistrée nomme et répète le chiffre 1.

Une certaine confusion s’installe, les gens s’interrogent et tout à coup, le spectacle est lancé. Chaque spectateur reçoit un petit carnet contenant des numéros et des choses qu’il devra exécuter.

Des tâches toutes simples, comme écrire sa date de naissance, son âge, des prénoms et des noms, et quelques-unes plus intimistes, où il faut dévoiler des choses plus personnelles, un peu plus intimes et jamais trop intimidantes. Il faut parfois penser et réagir très rapidement. Ce n’est pas toujours évident.

Révélations et constats

Guidés par les instructions de Marie-Renée Bourget­­­ Harvey, Krystel Descary, Claudiane Ruelland­­­ et Alexandrine Warren, créatrices de Nombre, les spectateurs nourrissent cet objet théâtral hors du commun.

Sans trop dévoiler le déroulement et l’issue du spectacle, Nombre a la grande qualité de rapprocher, dans une sorte de communauté d’un soir, des gens qui ne se connaissent pas.

On réalise des choses, on trace certains constats et l’exercice, fort intéressant, nous amène à réfléchir sur nos vies, en nous confrontant à celles des autres. Nombre est aussi un face à face avec ce que nous sommes, ce qui, en fin de compte, donne lieu à une création d’une entité unique, construite à partir de soixante vies toutes différentes. Une entité qui sera nécessairement différente à chaque représentation. Expérience réussie.