/misc
Navigation

Projet de loi sur le cannabis : la lumière au bout du tunnel

Le swag de la ministre Lucie Charlebois, responsable du dossier cannabis, qui doit avoir envie de faire un mic drop parce que l'étude du projet de loi sur le cannabis vient de se terminer.
Photo Simon Clark Le swag de la ministre Lucie Charlebois, responsable du dossier cannabis, qui doit avoir envie de faire un mic drop parce que l'étude du projet de loi sur le cannabis vient de se terminer.

Coup d'oeil sur cet article

Mon blogue est en deuil.

L'étude du projet de loi 157 sur le cannabis s’est terminée mercredi en fin d’après-midi après plus de 130 heures d’étude (la plus longue étude sous le gouvernement Couillard). Chaque article a été étudié et débattu. Ce fut long des bouts, mais soyons honnête, c'était du très bon stock pour mon blogue.

Sérieusement, on peut critiquer les politiciens (et le projet de loi 157), mais il faut tout de même reconnaître qu’ils ont vraiment travaillé fort. C’était la première fois que je suivais aussi assidûment un projet de loi et vraiment, ce fut fascinant et instructif.

Le projet de loi n’est toutefois pas encore adopté. Il doit encore retourner au Salon bleu la semaine prochaine où les députés voteront.

La CAQ a déjà annoncé qu’elle voterait contre, le PQ devrait voter en faveur. Québec Solidaire aurait aimé que nous puissions faire pousser quatre plants à la maison (C'EST QUOI LES CHANCES!?) comme pourront le faire le reste des Canadiens. Mais le parti ne semble pas prêt à rejeter le projet en bloc pour autant.

Quoi qu’il en soit, le gouvernement majoritaire devrait pouvoir faire adopter son projet sans trop de difficultés.

Le deadline était le 15 juin. Après, c’est la fin de la session parlementaire, l’été, les vacances et ensuite la campagne électorale! Tous les députés ont poussé un grand soupir de soulagement. 

J’aurai l’occasion de reparler des articles de la loi au cours de l’été.

À surveiller la semaine prochaine : le 7 juin


C’est la date butoir pour le vote final du Sénat à Ottawa sur le projet de loi fédérale C45. Ensuite, il faudra attendre la sanction royale. Le gouvernement Trudeau a aussi dit qu’une fois la loi adoptée,  on devra attendre entre 8 et 12 semaines pour que le pot devienne légal, le temps de permettre aux provinces, aux villes, mais aussi aux entreprises de s’organiser.

La semaine prochaine, on devrait donc savoir un peu plus où on s'en va avec tout ça.

Je veux pas m’avancer, mais ça commence à sentir comme au pied du Mont-Royal, pas trop loin des dudes avec les épée en mousse le dimanche...