/misc
Navigation

Le souffle du Brésil, parce que c’est beau

Le souffle du Brésil, parce que c’est beau

Coup d'oeil sur cet article

Vous aimez le jazz, la musique brésilienne avec des accents de musique classique, et bien, cette nouveauté devrait absolument se retrouver dans votre discothèque. À la barre de cet hommage au guitariste Egberto Gismonti,

nous retrouvons le clarinettiste et saxophoniste Eddie Daniels,

«   vieux routier   de la profession, qui est aussi habile en jazz, souvenez –vous, de son tandem avec le vibraphoniste Gary Burton

 

qu’en musique de chambre.  Sous le titre Heart of Brazil, il s’est entouré d’une très bonne section rythmique et d’un quatuor de violons qui s’invite dans la danse.

Pour qui ne connait peu ou pas la musique brésilienne, pas la commerciale, ni celle qui hume le cœur du Brésil avec toutes ses influences musicales, ce petit bijou, serti des plus beaux accords, représente tout ce que nous pouvions espérer. Conçu de main de maître, nous découvrons au fil des douze plages, plus une composition, sous la forme d’un autoportrait, les subtilités d’un art musical qui se décline sous plusieurs formes. Du nouveau tango à la danse folklorique et du Choro à la Chigana (un chant de femmes), le clarinettiste et son équipe rendent un hommage mesuré, qui se déguste lentement, un peu comme le martini estival, synonyme de repos.