/misc
Navigation

Enfin un programme social exceptionnel! Célébrons!

Enfin un programme social exceptionnel! Célébrons!
Photo d’ARCHIVES

Coup d'oeil sur cet article

Tous les jours, nous sommes informés de ratés dans nos programmes sociaux, que ce soit en santé, en éducation, dans le système de justice ou sur le plan des soins aux aînés... La liste peut être très, très longue. Or, s’il y a un service dont la qualité est digne de mention, c’est bien les Centres de la petite enfance (CPE), quand on réussit à obtenir une place.

En cette Semaine des services éducatifs en CPE et en milieu familial, voici un court texte que j’ai rédigé et partagé aux éducatrices de mon fils. Des femmes éminemment compétentes, dévouées et qui aiment profondément mon garçon. Un attachement émotif réel, qui ne peut pourtant pas être dicté par une convention collective.

À Rouba, Sylvie et toutes les autres fantastiques éducatrices du CPE Sophie,

Chaque matin de la semaine, je vous confie «la prunelle de mes yeux» avec la plus grande confiance. Quel privilège d’être persuadée qu’elle sera en sécurité, stimulée, amusée, bien nourrie et cajolée!

Mon garçon est si fier quand il m’offre l’un de ses bricolages réalisés avec vous, me chantonne une nouvelle chanson ou me raconte l’une de ses nombreuses péripéties de la journée.

Deux fois par jour, quand la météo ne se fait pas trop violente, vous prenez le temps d’aider mon poussin à s’habiller pour aller jouer dehors dans la cour ou dans l’un des nombreux parcs du coin. Vous avez toute mon admiration d’enfiler ainsi mitaines et habits de neige à plusieurs cocos en même temps. Moment exténuant s’il en est un, où l’envie de faire pipi arrive trop souvent à l’étape finale d’enfiler la tuque. Votre patience est exemplaire!

J’apprécie chaque échange et petit message quotidien écrit dans le carnet de fiston. Un petit mot, bien souvent entouré d’amusants dessins, qui me relate des moments forts, des anecdotes ou des préoccupations. Je sens que l’on forme une équipe cohérente au bon développement de mon enfant.

Cette courte correspondance n’a qu’un seul objectif : vous dire merci. Merci de votre professionnalisme, votre dévouement et votre engagement envers le bien-être de mon bambin et tous les autres qui vous sont confiés. Vous contribuez ainsi plus que positivement à l’avenir de mon fils et, par conséquent, à celui du Québec.