/weekend
Navigation

Le pouvoir de se démarquer

Coup d'oeil sur cet article

Comme par le passé, la programmation du Théâtre Espace Libre saura se démarquer par son originalité. Divers thèmes axés sur le pouvoir seront exploités, dont celui d’imaginer et d’émouvoir. Parmi les treize pièces qui prendront l’affiche, voici celles qui retiennent notre attention.

La LNI s’attaque au cinéma

Photo courtoisie

L’improvisation sera de nouveau à l’affiche, mais cette fois dans l’univers du cinéma. Après avoir présenté La LNI s’attaque aux classiques, on délaissera le théâtre pour se tourner vers le 7e art. Ce sont cinq trios qui monteront sur les planches pour transposer les codes de plusieurs cinéastes, dont Alfred Hitchcock, Xavier Dolan, Denys Arcand ou encore Stanley Kubrick. Parmi les nombreux comédiens qui s’adonneront à l’interprétation figurent Réal Bossé, Salomé Corbo et Pierre-Luc Funk. « Ils vont initier les spectateurs, chaque soir, à différents réalisateurs », indique Geoffrey Gaquère, directeur artistique et codirecteur général du Théâtre Espace Libre


►Du 31 octobre au 10 novembre 2018

Je ne te savais pas poète

Photo courtoisie

On poursuivra avec une pièce épistolaire qui révélera la correspondance entre Pauline Julien et Gérald Godin « On a puisé dans les véritables lettres de ces deux artistes pour créer cette pièce, confie Geoffrey Gaquère. En plus d’êtres des poètes, ils étaient tous les deux engagés sur le plan politique. » On tracera un portrait poétique de ces deux personnages.


►Du 4 au 22 décembre 2018

ICI

Photo courtoisie

Au printemps prochain, on présentera une pièce qui évoquera le déménagement de Radio-Canada. À mi‐chemin entre le documentaire et la fiction, elle ne sera pas sans rappeler la démolition du Faubourg à m’lasse, quartier de Montréal qui a été rasé dans les années 1960 pour laisser la place à la construction de la tour du diffuseur public. « On veut parler de l’impact de ce déménagement sur la vie des citoyens du quartier Centre-Sud, qui a tellement souffert lors de la construction de l’édifice de notre télé nationale, alors que l’on a rasé plusieurs pâtés de maisons. Elle déménagera encore une fois quelques dizaines d’années plus tard », souligne le directeur artistique. « On se questionnera aussi sur le rôle de Radio-Canada. »


►Du 21 mars au 6 avril 2019

Bébés

Photo courtoisie

Le duo composé d’Alexis Martin et de Daniel Brière du Nouveau théâtre expérimental sera de retour, repoussant les limites de l’originalité. Après avoir fait monter sur scène des animaux vivants, notamment des animaux de ferme, vache et cochon, voilà qu’on a eu l’idée de mettre en scène des bébés afin de s’interroger sur leur présence au théâtre. « La scène d’Espace Libre sera transformée en pouponnière, annonce Geoffrey Gaquère Il va y avoir beaucoup de bébés. »


►Du 24 avril au 19 mai 2019

Plusieurs autres pièces

Parmi les autres spectacles qui prendront l’affiche la saison prochaine, on compte quelques reprises qui ont connu du succès, dont Pôle Sud, documentaires scéniques d’Anaïs Barbeau-Lavalette et Émile Proulx-Cloutier­­­, Camillien Houde : Le p’tit gars de Sainte Marie, d’Alexis Martin et Daniel Brière, et Post humain d’Édith Patenaude et Dominique Leclerc. Parmi les nouveautés, soulignons, entre autres, Kink, une pièce pour adultes, qui abordera la liberté sexuelle d’aujourd’hui et l’idée du consentement. S’enchaîneront les pièces Dans le champ amoureux, Mauvais goût et Mythe.