/travel/outdoors
Navigation

Un site iroquoien authentique à Saint-Anicet

La National Geographic Society a consacré le site 
comme étant la plus authentique reproduction 
d’un ancien village iroquoien en Amérique.
Photo Courtoisie La National Geographic Society a consacré le site comme étant la plus authentique reproduction d’un ancien village iroquoien en Amérique.

Coup d'oeil sur cet article

À Saint-Anicet, une route secondaire nous amène en un lieu isolé où se dresse une palissade entourant le village. On se voit aisément il y a quelques siècles, avant l’arrivée des Européens. Aux alentours de 1450, selon des fouilles archéologiques effectuées entre autres par l’Université de Montréal.

Avant la colonisation

Des maisons longues nous immergent dans le mode de vie de ces Amérindiens semi-sédentaires de la vallée du Saint-Laurent. Il y en avait une douzaine, selon les fouilles, ce qui en fait le plus gros village iroquoien retrouvé dans l’est de l’Amérique du Nord.

Fascinés par les traditions amérindiennes, 
les enfants ont l’occasion de participer à 
divers ateliers durant les week-ends en été.
Photo Courtoisie
Fascinés par les traditions amérindiennes, les enfants ont l’occasion de participer à divers ateliers durant les week-ends en été.

 

Simplement construites avec des perches recouvertes de panneaux de cèdre, ces habitations à aire ouverte abritaient chacune un clan, composé de plusieurs familles.

On couchait sur une plateforme surélevée en rondins, de part et d’autre d’un corridor sur terre battue où des feux étaient entretenus. Près du plafond, à même d’autres plateformes, étaient remisés avec des légumes des viandes et poissons, fumés ou séchés. La fumée s’y accumulant favorisait leur conservation.

Notre voyage dans le temps se poursuit dans le bâtiment principal abritant maquettes, cartes et artefacts retrouvés sur le site et autour. Pas d’écrans technos, que des objets nous plongeant davantage dans la réalité.

La National Geographic Society a consacré le site 
comme étant la plus authentique reproduction 
d’un ancien village iroquoien en Amérique.
Photo Courtoisie

 

Reconnu

Ce souci du réalisme n’a pas échappé à la National Geographic Society qui, en 2008, a consacré le site comme étant la plus authentique reproduction d’un ancien village iroquoien en Amérique. Chose surprenante, le centre d’interprétation donnant vie à ce lieu historique national ne dépend pas des subventions, selon les gestionnaires.

Depuis les débuts, il y a 18 ans, il s’agit en fait d’un projet conjoint de la communauté Mohawk d’Akwesasne et de la MRC du Haut Saint-Laurent.

Dans cet esprit de partenariat, une nouvelle exposition permanente trilingue vient de voir le jour, soit en mohawk, français et anglais. Ce serait une première sur le continent.

En bref

Visite avec guide : 10 $ par adulte, 25 $ par famille de quatre

Nuitée en maison longue : 100 $ par adulte, 50 $ par enfant (réduction pour les familles)

450 264-3030

www.sitedroulers.ca