/misc
Navigation

Voguer librement et sans soucis

En vous assurant de connaître et de respecter les diverses législations, vous pourrez naviguer en toute sécurité et en toute légalité.
Photo courtoisie En vous assurant de connaître et de respecter les diverses législations, vous pourrez naviguer en toute sécurité et en toute légalité.

Coup d'oeil sur cet article

Avant de porter sa casquette de capitaine, le propriétaire d’une embarcation de pêche doit se conformer aux diverses règles et exigences et bien se renseigner.

Il est incroyablement agréable de naviguer sur un plan d’eau dans le but de se balader ou d’aller taquiner des poissons. Pour éviter certaines situations déplaisantes, vous avez intérêt à vous renseigner sur les règles à suivre.

Certification

Au Québec et dans le reste du Canada, tous les conducteurs d’une embarcation de plaisance à moteur doivent avoir en leur possession une preuve de compétence. Cette dernière est obligatoire, quel que soit l’âge, la longueur de la coque ou la force et le type de motorisation utilisé.

Protection

Bon nombre de pêcheurs croient que leur assurance habitation couvre leur chaloupe ou leur bateau. En réalité, même si c’est le cas, l’assurance sera probablement limitée. Elle peut offrir un remboursement limité ou couvrir l’embarcation seulement tant qu’elle se trouve sur votre propriété. Une police d’assurance bateau doit vous assurer contre la plupart des risques relatifs à la possession et à l’exploitation de celui-ci, de son moteur et de sa remorque. En ce qui concerne les risques, la police devrait couvrir les naufrages, les incendies, les chavirements, les collisions, les tempêtes, les vols, les échouements, les explosions, etc. Une assurance responsabilité bateau vous protège si votre « navire » blesse quelqu’un ou endommage ses biens.

Législation

Avant de vous rendre sur un nouveau plan d’eau, renseignez-vous à propos des règles en vigueur puisqu’une municipalité peut réglementer (dans le respect de ses pouvoirs délégués) la limitation de vitesse, l’accès aux débarcadères, l’obligation de nettoyer la coque avant la mise à l’eau, l’interdiction d’utiliser un bateau pour tirer une personne sur des skis nautiques ou tout autre équipement sportif ou récréatif ou pour permettre à une personne de surfer sur le sillage du bateau (sauf aux heures autorisées), la limitation de la puissance du moteur sur un plan d’eau à accès contrôlé ou un parc public, etc.

Par exemple, beaucoup de personnes pêchent dans le secteur du port de Montréal. Il y en a toutefois peu d’entre elles qui savent que le public ne peut pas taquiner les poissons près des navires dans la zone immédiate qui sert à charger et à décharger des marchandises sous peine d’une amende pouvant atteindre 5000 $.

Équipement

Les pêcheurs et les plaisanciers doivent avoir en leur possession divers accessoires pour répondre aux exigences minimales en matière de sécurité de Transport Canada en fonction du type et de la longueur de l’embarcation. Par exemple, pour un modèle de moins de six mètres de longueur (19 pieds 8 pouces), il faut retrouver à bord de celle-ci : un vêtement de flottaison individuel ou un gilet de sauvetage homologué et de taille appropriée pour chaque personne à bord, une ligne d’attrape flottante d’au moins quinze mètres de longueur, une paire de rames, une pagaie ou une ancre fixée à un câble (d’au moins quinze mètres), une écope ou une pompe à main, une lampe de poche étanche ou trois signaux pyrotechniques, un dispositif ou un appareil de signalisation sonore, des feux de navigation conformes si l’embarcation vogue sur l’eau entre le coucher et le lever du soleil ou lorsque la visibilité est réduite, etc.

Finalement, pour vous déplacer dans des endroits sécuritaires et éviter les écueils, vous auriez vraiment intérêt à utiliser un sonar et un GPS jumelé à des cartes bathymétriques numériques ou en papier.


♦ Pour en savoir plus, visitez les sites www.tc.gc.ca, www.cartebateau.com et www.mamot.gouv.qc.ca.

 

De tout pour tous

Retenez que les 8, 9 et 10 juin, dans le cadre de la Fête de la pêche, les amateurs de tous calibres pourront pêcher sans permis (sauf pour le saumon atlantique) dans toutes les régions du Québec où la réglementation le permet. Ce rendez-vous annuel est une belle occasion pour s’initier à la pratique de la pêche sportive, pour taquiner les différentes espèces en famille, entre amis ou avec des collègues de travail et découvrir de nouveaux sites de pêche. Une foule d’activités sont organisées dans toutes les régions de la Belle Province. Si vous êtes déjà un amateur, donnez-vous comme mission de transmettre votre passion à des néophytes lors de ce week-end. Jetez un coup d’œil sur le site facebook.com/fetedelapeche pour en apprendre davantage.

Le 9 juin, Récréotourisme Repentigny, en collaboration avec le Fou de l’Île et l’équipe des passionnés de pêche Team Aventure Cochewood, présentera la première édition du FestiFleuve au parc Saint-Laurent de Repentigny. Une programmation originale et variée offrira, entre autres, aux festivaliers sur la portion fleuve un tournoi de pêche, de l’initiation à la pêche en embarcation pour les jeunes et des sports nautiques (kayak, paddleboard). Sur la portion terrain au parc Saint-Laurent, il y aura des kiosques d’exposants, des activités de formation, des jeux d’eau et de l’animation. Les billets pour le tournoi de pêche sont présentement en prévente sur le site www.festifleuve.com au coût de 30 $. Quinze bourses seront remises pour les meilleures prises du tournoi et des prix seront tirés parmi tous les participants. L’accès au site sera gratuit pour tous.


♦ Je vous invite à me suivre sur Facebook