/entertainment/stage
Navigation

«Belles-Soeurs, théâtre musical»: un nouveau et puissant tour de chant

«Belles-Soeurs, théâtre musical»: un nouveau et puissant tour de chant
PHOTO AGENCE QMI, TOMA ICZKOVITS

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Moins d'un mois avant le retour du spectacle «Belles-Soeurs, théâtre musical» sur les planches au Québec, les comédiennes et le metteur en scène René-Richard Cyr ont amorcé les répétitions à Montréal.

À la lumière des extraits chantés présentés mardi, les actrices choisies pour redonner vie à la célèbre pièce de Michel Tremblay qui fête ses 50 ans cette année sont bien en voix.

Sa Germaine

Appelée en renfort pour remplacer Maude Guérin ennuyée par une sévère inflammation des cordes vocales, Kathleen Fortin devient la célèbre Germaine Lauzon, gagnante d'un million de timbres-primes.

«Bien sûr que c'est un incontournable, une espèce de fantasme de toujours porter ces grands personnages de Tremblay, confie la comédienne. Mais de faire Desneige [dans "Belles-Soeurs"] ou Betty Bird dans "Demain matin, Montréal m'attend", des gens qui sont moins à l'avant-plan, ça me fait toujours autant plaisir parce que c'est du Tremblay. Je pourrais jouer une poignée de porte dans du Tremblay et je serais contente!»

Parce qu'elle a évolué à de très nombreuses reprises dans l'univers de la célèbre pièce, mais aussi parce qu'elle a déjà défendu le rôle de Germaine Lauzon à Paris il y a quelques années alors que Marie-Thérèse Fortin s'était vu confier la tâche, Kathleen Fortin est prête à relever le défi.

«Quand on remplace quelqu'un, il faut se faufiler dans le même costume, le même débit et le même rythme pour ne pas que ça bouscule trop les partenaires. On y va beaucoup par mimétisme. C'était ma Germaine parce que je l'interprétais, mais c'était beaucoup celle de Marie-Thérèse que je glissais.»

Toujours d'actualité

Autre changement notable à la distribution: l'arrivée d'Éveline Gélinas dans la peau de l'intense Pierrette Guérin, qui détonne parmi les femmes au foyer participant à la veillée de collage.

Selon l'actrice, le retour du spectacle est l'occasion rêvée de faire découvrir et redécouvrir une oeuvre qui a encore bien sa place et qui résonne toujours.

«Le #MeToo, ces femmes-là l'ont subi, l'ont vécu. Il y a une prise de parole forte qui m'apparaît. Michel Tremblay a été un précurseur à sa façon de ces femmes étouffées, prises dans leur quotidien, dont on n'entendait jamais parler parce qu'elles ne se plaignaient pas, étouffées par la religion. Et là, ça sort.»

«Il y a cette idée de ne pas retomber dans le même piège parce que ça nous guette tout le temps, ajoute-t-elle. C'est là que je pense que Tremblay est encore d'actualité, qu'il mérite d'être entendu, vu et revu.»

Les premières représentations du spectacle «Belles-Soeurs, théâtre musical» modifié auront lieu dès le 4 juillet à Sainte-Thérèse. Saguenay, Trois-Rivières, Gatineau, Montréal, Québec et Sherbrooke seront ensuite visitées.

Les billets sont en vente au bellessoeurs.ca.