/news/politics
Navigation

ALÉNA: Trudeau réitère sa détermination à conclure un accord trilatéral

ALÉNA: Trudeau réitère sa détermination à conclure un accord trilatéral
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Le premier ministre canadien Justin Trudeau a refusé mercredi de négocier un accord commercial bilatéral avec les États-Unis, tel que souhaité par le président Donald Trump, réitérant qu’un traité entre Ottawa, Washington et Mexico demeurait la «meilleure» option.

«On a entendu le président (Trump) récemment, ce n’est pas la première fois qu’il a suggéré d’envisager des discussions bilatérales entre le Canada et les États-Unis et les États-Unis et le Mexique, plutôt que l’ALÉNA», a déclaré M. Trudeau à la presse.

«Nous restons convaincus que l’ALÉNA (Accord de libre-échange nord-américain entre États-Unis, Canada et Mexique, Ndlr) est extrêmement positif», a ajouté le dirigeant libéral.

«On va continuer à défendre l’option gagnante-gagnante-gagnante trilatérale, c’est ce qu’il y a de meilleur pour le Canada, le Mexique et les États-Unis», a-t-il insisté.

Le principal conseiller économique de la Maison-Blanche, Larry Kudlow, a indiqué mardi matin qu’il avait informé Ottawa de la volonté du président américain de négocier un accord séparé pour remplacer le traité de libre-échange nord américain (ALÉNA).

«J’attends d’avoir un retour. J’ai discuté hier avec un de leurs plus hauts responsables, proche du premier ministre (Trudeau). Il reviendra sans doute vers moi aujourd’hui» mardi, a-t-il déclaré sur la chaîne américaine Fox News.

Il espère en outre avoir «une réponse dès que possible pour faire avancer l’ensemble du processus» vers un nouvel accord.

Le président, Donald Trump, avait lui-même évoqué vendredi la possibilité de négocier finalement des accords séparés avec le Canada et le Mexique, mettant alors en avant les différences marquées entre les deux pays et qualifiant une nouvelle fois l’ALÉNA d’»accord calamiteux».

Canada, États-Unis et Mexique n’ont actuellement pas prévu de nouveau cycle de renégociation pour l’ALÉNA, après l’échec de la semaine dernière, avait indiqué mardi à l’AFP un haut responsable canadien, notant cependant que «le contact» était maintenu entre les trois pays «par téléphone et par courriel».

Justin Trudeau et Donald Trump doivent se rencontrer vendredi et samedi au sommet du G7 qui se tient au Québec.