/news/health
Navigation

Attention aux agents chimiques, avertissent les chimistes

manifestation beauport G7
Photo Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

En plein cœur du G7 qui amène son lot de manifestations, l’Association des chimistes et des biochimistes du Québec (ACBQ) y va d’une mise en garde aux citoyens dont la santé est vulnérable, soulignant que les dangers réels liés à l’exposition au poivre de cayenne et au gaz lacrymogène sont inconnus.

L’ACBQ a publié un communiqué à cet effet vendredi matin, alors que la capitale est visée par des groupes de manifestants depuis jeudi soir.

L’association y indique qu’il n’existe pas de « certitudes scientifiques » pour démontrer l’innocuité à moyen et à long terme des agents chimiques utilisés par les policiers pour le contrôle de foule.

« Les personnes qui souhaitent être présentes lors des manifestations anti-G7 et qui sont vulnérables sur le plan de leur santé ou de leur condition physique pourraient vouloir s’abstenir », mentionne Yvan Ouellet, le président de l’ACBQ.

Cette dernière rapporte qu’il y a « des lacunes dans les connaissances sur la chimie, la biochimie et la toxicité, et donc sur la sécurité des agents chimiques de contrôle de foule ».

« Même si la majorité des personnes semble récupérer [des blessures et des atteintes que causent ces agents chimiques comme effets à court terme], on ne connaît pas les effets à moyen et à long terme sur la santé », mentionne-t-on.

Précautions

« Les citoyens les plus vulnérables pourraient donc adopter le principe de précaution raisonnable et conclure qu’en présence de risques inconnus à la santé à moyen et à long terme, mieux vaut s’abstenir de participer aux manifestations du G7 à moins d’être équipés d’une protection adéquate », conseille l’association.