/sports/football/alouettes
Navigation

Les Alouettes échappent une avance dans leur dernier match préparatoire

Les Alouettes échappent une avance dans leur dernier match préparatoire
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL - Tout allait comme sur des roulettes pour les Alouettes, samedi après-midi au Stade Percival-Molson, jusqu’à ce que les revirements offrent la victoire sur un plateau d’argent au compte de 30-15 aux Tiger-Cats de Hamilton, lors du deuxième et dernier match préparatoire du club montréalais.

La première demie était dominée dans toutes les facettes du jeu par la troupe de Mike Sherman avant que le spécialiste des retours de bottés Stefan Logan cause un revirement. Placé à ligne de 35 verges pour recevoir le dégagement, il a voulu feinter ses rivaux avant de capter le ballon, si bien que le ballon s’est retrouvé au sol et a été recouvré par les visiteurs. Il n’en fallait pas plus pour redonner vie aux Tiger-Cats amorphes jusque-là.

L’entraîneur-chef June Jones en a profité pour envoyer dans la mêlée Johnny Manziel qui, pour sa première séquence, a mené les siens à un majeur. «Johnny Football» a rejoint Alex Green dans la zone des buts pour réduire l’écart de moitié. 

Le numéro 81 des Alouettes Patrick Lavoie ne croit pas que ce revirement a miné le moral de ses coéquipiers.

« Il faut savoir rebondir, a-t-il lancé. Je crois que lorsqu'on a enlevé nos premières unités, le momentum a changé, mais au bout du compte, il faut être en mesure de terminer nos séquences offensives. On a fait avancer le ballon, mais nous n’avons pas été capables d’ajouter des points au tableau. »

Les favoris de la foule étaient seuls sur le terrain jusqu’à la moitié du deuxième quart. Les poussées offensives ont mené à un placement de Boris Bédé, au touché de Tyrell Sutton sur une course de 10 verges et deux tentatives de placement raté pour des simples. L’unité défensive a fait son travail quand les bottés de dégagements reculaient les Tiger-Cats profondément, mais elle a été incapable de stopper l'adversaire après les revirements.

Après deux placements des Ti-Cats, Garrett Fugate, venu remplacer le quart-arrière partant des Alouettes Drew Willy au cours du troisième quart, a vu une de ses passes être interceptée par Joel Ross, qui a filé tout droit vers la zone payante pour donner les devants aux visiteurs pour la première fois du match.

Sur la séquence suivante, Fugate a échappé le ballon, ce qui a ramené l’unité offensive des visiteurs sur le terrain. L’adversaire en a profité pour réussir un placement, grâce à Félix Faubert-Lussier.

La formation ontarienne a ajouté un autre majeur sur une course du Québécois Sean Thomas Erlington.

Un autre simple des Alouettes, sur un dégagement, a complété la marque.

Match correct pour Drew Willy

Favori pour mériter le titre de quart-arrière numéro 1 de la formation montréalaise, Willy n’a pas mal fait en dirigeant l’attaque, mais il n’a rien fait pour exciter les partisans. Chaque fois qu’il a tenté une longue passe, celle-ci manquait de précision.

Il aura complété 10 de ses 18 passes tentées pour des gains de 105 verges avant de céder sa place à Fugate.

« La semaine dernière, l’unité offensive a écopé de 12 à 14 pénalités, nous avons travaillé pour être plus disciplinés cette semaine et c’est ce que nous avons fait, a résumé Sherman. Willy a fait du bon travail. Il a été bon quand il lançait de la pochette et il a été en mesure d’éviter des plaqués quand il le fallait. »

Les Alouettes entameront leur saison samedi prochain en visitant les Lions de la Colombie-Britannique.