/news/health
Navigation

Deux fois moins d’hôpitaux ferment des lits cet été

Des groupes de patients et le ministère de la Santé réclamaient ce changement

Cette année, les hôpitaux qui ferment des lits disent le faire en raison d’une baisse d’achalandage, pour les vacances ou pour des travaux. Près de 400 lits seront fermés dans 23 centres hospitaliers pendant la saison estivale.
Photo Fotolia Cette année, les hôpitaux qui ferment des lits disent le faire en raison d’une baisse d’achalandage, pour les vacances ou pour des travaux. Près de 400 lits seront fermés dans 23 centres hospitaliers pendant la saison estivale.

Coup d'oeil sur cet article

Presque deux fois moins de lits d’hôpitaux que l’an passé seront fermés dans les établissements du Québec pour l’été, révèle une compilation du Journal.

De plus en plus d’hôpitaux semblent tourner le dos à cette coutume, à la suite de demandes à la fois des groupes de patients et du gouvernement.

Environ 397 lits seront fermés dans 23 hôpitaux, contrairement à 778 lits dans 43 hôpitaux durant l’été dernier. En 2016 et 2015, plus de 900 lits avaient par ailleurs été fermés dans plus de 40 établissements.

Les hôpitaux ont déjà plaidé que les fermetures étaient reliées à une baisse d’achalandage dans la période estivale. Fermer des lits permettait de réduire leur budget de fonctionnement en diminuant le personnel nécessaire et en facilitant l’attribution des vacances, par exemple.

« Par le passé, nous prévoyions une baisse d’achalandage, mais celle-ci ne se concrétisait pas tout le temps et nous obligeait à rouvrir des lits et à payer le personnel en temps supplémentaire, ce qui engendrait parfois des coûts additionnels », soutient la porte-parole du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais, Geneviève Côté.

De plus en plus d’hôpitaux semblent arriver au même constat. Aucun lit ne sera fermé cet été à l’Hôpital de Verdun, alors qu’il y en avait 57 de moins l’été passé. Même constat à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont à Montréal, qui avait fermé 20 lits.

Les établissements n’ont cependant pas pu expliquer au Journal ce changement de cap.

Pas de directive

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) affirme qu’il n’a pas donné de directive formelle aux hôpitaux, mais les a sensibilisés à plusieurs reprises au sujet de la fermeture de lits pour l’été.

À quelques mois des élections, il attribue le changement aux investissements faits pour augmenter le nombre de chirurgies et d’examens.

Pour le Regroupement provincial des comités des usagers (RCPU), cette baisse marquée est une excellente nouvelle. Son président, Claude Ménard, dit que l’organisme militait depuis longtemps contre les fermetures de lits.

« Il n’y a pas de raison de fermer des lits l’été [...] Un hôpital est un lieu de soins », plaide à son tour Paul Brunet du Conseil de la protection des malades, qui se demande si le changement est électoraliste.

Fermetures

Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) compte fermer un maximum de 71 lits à la fin juillet, sur un total de 803 lits. C’est un peu mieux que l’an dernier, où l’établissement disait jongler avec un budget de plus en plus serré.

« Nous limitons les chirurgies programmées à l’avance en période estivale alors que plusieurs patients et membres des équipes cliniques seront en vacances », explique la porte-parole Gilda Salomone.

Elle dit que comme le financement est basé sur le nombre de lits occupés, et non le nombre total, cette façon de faire est plus optimale.

À Québec, les cinq établissements du Centre hospitalier universitaire (CHU) fermeront 105 lits cet été, ce qui représente 8 % des lits disponibles.

Le Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) précise qu’aucun lit n’est fermé cet été. Par contre, le mégahôpital ouvert l’automne dernier ne fonctionne qu’à 80 % de sa capacité.

Des hôpitaux ferment aussi des lits pour effectuer des travaux cet été, comme à Sorel ou Sacré-Cœur à Montréal.

 

LITS FERMÉS

  • CHUQ (5 établissements) : 105 lits
  • CUSM : max. 71 lits
  • IUCPQ : 34 lits
  • Trois-Rivières : 23 lits
  • Jean-Talon : 20 lits
  • Sacré-Cœur : 20 lits
  • Saint-Jérôme : 19 lits
  • Victoriaville : 18 lits
  • Chicoutimi : 16 lits
  • Lévis : 13 lits
  • ​Saint-Georges : 12 lits
  • Sorel : 10 lits
  • St-Mary’s (Montréal) : 7 lits
  • Fleury : 7 lits
  • Saint-Eustache : 5 lits
  • Shawinigan : 5 lits
  • Thetford : 5 lits
  • Pointe-Claire : 5 lits
  • Laval : 2 lits
  • CHUM : 0 lit
  • Notre-Dame : 0 lit
  • Maisonneuve-Rosemont : 0 lit
  • Santa Cabrini : 0 lit
  • Institut de cardiologie de Montréal : 0 lit
  • Hôpital général juif : 0 lit
  • LaSalle : 0 lit
  • Montmagny : 0 lit
  • Pierre-Boucher : 0 lit
  • Honoré-Mercier : 0 lit
  • Drummondville : 0 lit
  • CISSS du Bas-Saint-Laurent : 0 lit
  • CIUSSS de la Capitale-Nationale : 0 lit
  • CISSS de l’Estrie : 0 lit
  • CISSS de l’Outaouais : 0 lit
  • CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue : 0 lit
  • CISSS de la Côte-Nord : 0 lit
  • CISSS de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine : 0 lit
  • CISSS de Lanaudière : 0 lit
  • CISSS de la Montérégie-Centre : 0 lit
  • CISSS de la Montérégie-Est : 0 lit

 

TOTAL DES LITS FERMÉS PAR ANNÉE

  • 2018 : 397
  • 2017 : 778
  • 2016 : 925
  • 2015 : 971