/sports/racing
Navigation

Joann Villeneuve a vécu un grand moment d’émotion

F1-Gilles 40 ans plus tard
Photo Chantal Poirier Joann Villeneuve a été émue de voir son fils Jacques au volant de la Ferrari pilotée en 1978 par son mari.

Coup d'oeil sur cet article

Joann Villeneuve a été au cœur des discussions qui ont finalement permis à son fils Jacques d’effectuer un tour de piste symbolique hier au volant de la voiture que son défunt mari a menée à la victoire à Montréal il y a 40 ans.

« J’ai travaillé très fort pour que ce projet aboutisse enfin, a-t-elle raconté en entrevue au Journal de Montréal. Quand on a finalement réussi à attacher toutes les ficelles et réglé les derniers détails, j’étais tellement heureuse.

« Cette activité me tenait tellement à cœur. »

Quoique pas surprise, Joann a été impressionnée par l’accueil des amateurs massés autour du circuit quand Jacques a pris le volant de la Ferrari 312T3 et les a salués.

« C’est une belle marque d’amour, a-t-elle mentionné. Oui, c’était émotif. Et Jacques a vraiment apprécié. J’ai vu un sourire sur son visage. »

Le souhait de papa

Son époux aurait-il aimé voir son fils parader avec la voiture de papa ?

« Je suis convaincue qu’il aurait été flatté, a-t-elle répondu. Fier aussi de voir Jacques exercer le même métier que lui. C’est ce qu’il a toujours souhaité.

« J’irais encore plus loin, Gilles se voyait un jour courir aux 24 Heures du Mans avec son fils comme coéquipier. C’était son vœu le plus cher. »