/weekend
Navigation

Photos souvenirs: André Gagnon

Chaque semaine, Le Journal vous présente des moments marquants de la carrière d’un artiste, par le biais de quelques photos souvenirs

Photos souvenirs: André Gagnon
Photo Ben Pelosse

Coup d'oeil sur cet article

Wow

Photos souvenirs: André Gagnon
Photo d’archives, Jacques Bourdon

En plus de donner des spectacles ici et à New York, André Gagnon lançait en 1975 (photo) l’album Neiges, sur lequel se trouve la pièce Wow, pièce qui fera danser toute une génération, occupera la première place des palmarès et se vendra à 700 000 exemplaires à travers le monde.

Les honneurs

Photos souvenirs: André Gagnon
Photo d’archives, Alfred Lanctot

Une photo datée de 1980, alors que « Dédé » Gagnon acceptait de poser devant ses trophées, dont son premier Félix, pour l’album

Le Saint-Laurent, reçu lors de la création du gala de l’ADISQ un an plus tôt. Cette année-là, il recevait le titre d’Officier de l’Ordre du Canada, à Rideau Hall.

Succès planétaire

Photos souvenirs: André Gagnon
Photo d’archives, John Taylor

Au Gala de l’ADISQ, en novembre 1989, André Gagnon devenait l’artiste québécois s’étant le plus illustré hors Québec, devenu une star en Corée du Sud et au Japon, notamment. Cela ne l’empêcha pas de composer la musique du téléroman de Lise Payette, Un signe de feu et précédemment celle Des dames de cœur.

Tout instrumental

Photos souvenirs: André Gagnon
Photo d’archives

1974, une année phare pour André Gagnon qui après avoir collaboré avec de nombreux artistes lançait Saga, son premier album uniquement composé de pièces instrumentales originales. Cette année-là, il achetait aussi sa maison à Montréal, celle qu’habitait jadis le poète Émile Nelligan.

Pièces originales

Photos souvenirs: André Gagnon
Photo d’archives, CFTM-TV

Au printemps 1973, il y a 45 ans. Le jeune prodige natif de Saint-Pacôme, après avoir accompagné au piano les Bozos, Renée Claude et Claude Léveillée, puis lancé plusieurs albums d’adaptations pour orchestre de chansons québécoises, enregistrait enfin son premier album de compositions originales.


► À 81 ans, André Gagnon est devenu Compagnon des arts et des lettres du Québec, le 28 mai dernier. Sa grande amie, Mouffe, recevait pour lui, lors d’une grande cérémonie, l’insigne qui souligne la contribution exceptionnelle de femmes et d’hommes qui ont modulé le paysage culturel québécois par leur vision, leur talent, leurs réalisations et leur engagement.

► André Gagnon a reçu le prix du meilleur album instrumental de l’année au gala de l’ADISQ l’an dernier pour Les voix intérieures.

► Le prolifique compositeur a enregistré plus de 50 disques en carrière.

► Toutes les infos sur son site andregagnon.net

► Un prix au nom du compositeur, le Prix André-Gagnon, est remis depuis 2006 par la SOCAN.

► Le pianiste Stéphane Aubin, entouré de cinq musiciens, dont la chanteuse et comédienne Kathleen Fortin, présente le spectacle Les 4 saisons d’André Gagnon, un hommage à l’œuvre du compositeur. On y entend la voix d’André Gagnon, en quelques extraits d’entrevues. Voir stationbleue.com