/sports/racing
Navigation

Ricciardo avec le sourire

Coup d'oeil sur cet article

Alors que la mannequin Winnie Harlow agitait le drapeau à damier trop rapidement, Daniel Ricciardo a perdu le titre du détenteur du tour le plus rapide. Malgré tout, il a gardé le sourire en terminant au pied du podium.

Le pilote Red Bull, vainqueur du Grand Prix de Monaco il y a deux semaines, a enregistré le meilleur tour, mais après que Harlow eut agité le drapeau dans la confusion au 69e tour. C’est donc dire que les officiels ne l’ont pas comptabilisé.

Son coéquipier Max Verstappen a alors hérité du tour le plus rapide à 1 min 13,864 s lors de sa 65e boucle. L’Australien a quant à lui enregistré le cinquième temps à 1 min 14,159 s, soit un retard de 0,295 seconde.

Ricciardo n’aurait pu prédire pareil dénouement en mettant les pieds sur l’île Notre-Dame en début de semaine, lui qui entretenait des doutes sur les performances du week-end en raison du nouveau moteur Renault dans sa voiture.

En récoltant 12 points au classement des pilotes, il était amplement satisfait.

« Je suis content que nous ayons pu traverser le week-end sans avoir de gros pépins, a soutenu celui qui figure au quatrième échelon du championnat des pilotes en vertu de ses 84 points. Nous avons fait des points importants, car Lewis [Hamilton] a terminé en cinquième position.

« Nous avons fait tout ce que nous avons pu, a-t-il enchaîné. Ramasser des points aujourd’hui [dimanche], c’est comme une petite victoire. Ça nous encourage un peu. »

Réglages

En installant un nouveau moteur dans sa Red Bull, Ricciardo devait trouver les bons réglages. C’est pourquoi il doutait.

« J’avais plus de difficulté avec sa maniabilité et les calibrages, a-t-il expliqué. On peut dire que ç’aurait pu être mieux. Je me tiraillais pour garder les pneus sous contrôle avec cette maniabilité. »

Il a toutefois vu son jeune coéquipier Max Verstappen le devancer de 12,5 secondes au fil d’arrivée.

« Je ne veux rien lui enlever, il a très bien conduit durant tout le week-end. Ça explique par contre l’incohérence. »