/news/politics
Navigation

Au cœur de la sécurité du sommet du G7

Une équipe de tournage prépare un documentaire qui sera présenté cet automne à Canal D

G7 Charlevoix
Photo courtoisie, GRC Le documentaire G7 Charlevoix : Opération Sécurité plongera au cœur de la sécurité qui a été mise en place, au cours des dernières semaines, à La Malbaie.

Coup d'oeil sur cet article

Une équipe de tournage a obtenu un accès à toutes les étapes de préparation et à la mise en place des mesures de sécurité entourant la tenue du sommet du G7 à La Malbaie. Un documentaire qui sera diffusé cet automne à Canal D.

La réalisatrice Isabelle Tincler et son équipe ont suivi, à partir d’avril, tout le travail de préparation de la GRC. Une opération qui a monopolisé 5000 policiers, l’armée et la sécurité nationale.

«Il s’agit de la première fois qu’une équipe de tournage obtient, au Canada, un accès privilégié à un périmètre de sécurité», a-t-elle indiqué, lors d’un entretien.

Intitulé G7 Charlevoix : Opération Sécurité, le documentaire d’une heure présentera le travail des différents départements et cellules qui s’unissent pour organiser et mettre en place une sécurité maximale.

«On va voir l’envers du décor. On veut que les gens soient surpris par ce qu’ils vont découvrir et qu’ils se sentent privilégiés. Ils vont avoir accès à toutes les strates et aux différents échelons entourant la sécurité d’un événement comme celui-ci. Que ça soit un technicien qui pose une lumière sur une voiture, un groupe tactique à l’entraînement ou un coordonnateur qui s’occupe du renseignement depuis des mois sur le Net. Ça va être un documentaire d’action», a-t-elle mentionné.

L’équipe de tournage a eu accès aux exercices et à des simulations sur le terrain, dans les airs, en hélicoptère, dans des Zodiac, sous la pluie, sur le fleuve, pour des exercices de groupe tactique d’intervention et au cœur de l’enceinte du Sommet. Une équipe était aussi présente à Québec.

La GRC était d’accord

Isabelle Tincler explique que la GRC était partante, lorsqu’elle a été approchée par les gens de la boîte de production Trinôme, derrière les séries SQ, 911, Secrets des douanes et Métier Policier.

«Ils étaient ouverts et ils trouvaient l’idée intéressante. Les gens de Trinôme ont acquis un bagage, depuis quelques années, dans ce genre de documentaire avec les corps policiers qui lui donne une crédibilité. Une boîte sans expérience dans le domaine n’aurait peut-être pas eu cette opportunité», a-t-elle fait remarquer.

De retour à Montréal, la réalisatrice plongera à compter d’aujourd’hui dans les images encore toutes fraîches qui ont été tournées au cours des derniers jours. «Avoir accès à toute la préparation et vivre le Sommet de l’intérieur a été une expérience incroyable. Vous n’avez même pas idée», a-t-elle laissé tomber.