/news/transports
Navigation

Incident sur l'A10: un incident aux conséquences pénibles

Le renversement d’une dalle de béton sur l’autoroute 10 vers Montréal a causé de gros bouchons lundi matin

Coup d'oeil sur cet article

Circulation des poids lourds la nuit, escorte policière, sensibilisation des automobilistes. Des camionneurs s’interrogent sur les moyens d’éviter que se produisent des incidents comme celui de lundi matin qui a causé des bouchons monstres sur la Rive-Sud.

L’heure de pointe d’hier matin a été difficile pour les automobilistes de la Rive-Sud après qu’un semi-remorque transportant un bloc de béton eut renversé son chargement en raison, semble-t-il, d’une manœuvre brusque.

L’énorme morceau de 25 tonnes, une dalle de tablier qui devait être installée sur le nouveau pont Champlain, ne sera pas utilisé pour la nouvelle construction.

Freinage brusque

Il n’a pas été possible de parler au chauffeur du poids lourd, mais l’entreprise Transport AJS explique que son camion circulait vers 6 h lundi sur l’autoroute 10 en direction de Montréal et faisait partie d’un convoi de deux poids lourds, suivi par un véhicule de surveillance.

Un automobiliste se serait intercalé entre les deux camions, puis aurait ralenti, forçant le poids lourd derrière lui à freiner brutalement et même à se décaler sur l’accotement.

Le bloc de béton s’est renversé sur la chaussée arrachant au passage ses six courroies de nylon. Ce matériau est préféré aux chaînes en fer pour ce genre d’opération afin de ne pas abîmer les pièces de béton.

Ni la Sûreté du Québec ni la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) n’ont confirmé lundi la version de l’entreprise de transport, mais l’incident a suscité des réactions chez les camionneurs qui pointent la témérité de certains automobilistes.

Plutôt la nuit ?

« Selon moi, il faut privilégier le transport de nuit ou avec une forte escorte policière comme ça se fait aux États-Unis », insiste le camionneur Pierre Pelletier, qui a transporté plusieurs cargaisons hors norme en 30 ans de carrière.

Les règlements du ministère des Transports interdisent les chargements hors norme sur les routes proches de Montréal entre 6 h 30 et 9 h 30, puis entre 15 h 30 et 19 h.

Éduquer

Le camionneur Francis Gervais estime lui aussi que circuler la nuit est bien plus simple pour éviter les automobilistes impatients qui affluent sur les routes dès 6 h le matin.

En revanche, l’escorte policière n’est pas une solution miracle, selon lui.

« La meilleure façon de régler le problème à long terme, c’est d’éduquer les gens sur les risques qu’ils courent et qu’ils font courir en coupant la route à un camion pesant plusieurs dizaines de tonnes. »

Il n’a pas été possible d’obtenir des réponses du ministère sur la réglementation lundi.

Heure de pointe difficile

La dalle de béton de 25 tonnes est tombée du camion sur la chaussée, peu après 6 h hier matin, bloquant deux voies sur trois sur l’autoroute 10 en direction de Montréal et causant un ralentissement sur 8 km.
Photo capture d’écran TVA Nouvelles
La dalle de béton de 25 tonnes est tombée du camion sur la chaussée, peu après 6 h hier matin, bloquant deux voies sur trois sur l’autoroute 10 en direction de Montréal et causant un ralentissement sur 8 km.

6 h 10 Un bloc de béton tombé sur la chaussée de l’A-10 ouest bloque deux des trois voies

7 h Les bretelles menant de l’A-30 vers l’A-10 ouest sont fermées

8 h Deux grues déplacent le bloc de béton, forçant la fermeture des trois voies. Au plus fort de l’heure de pointe, 8 km de ralentissement sont mesurés

9 h 40 Une fois la chaussée dégagée, la circulation est rétablie sur l’A-10