/news/society
Navigation

Côte-Nord: un comité renaît pour contrer la maltraitance envers les aînés

Coup d'oeil sur cet article

Un comité de concertation renaît sur la Côte-Nord pour contrer la maltraitance envers les aînés.

Celui qui avait été mis en place il y a quelques années dans la Manicouagan n’avait pas survécu à cause d’un roulement de personnel.

La maltraitance envers les aînés prend toutes sortes de formes.

Elle peut être physique, psychologique, financière, etc., et tous ceux qui sont en contact avec les aînés ont la responsabilité de la dénoncer.

«Comme membre de la population, notre rôle, c’est être à l’affût des indices et de parler pour ces personnes qui n’osent pas parler», souligne la travailleuse sociale du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord, Lydie Marsh.

Le nouveau comité de concertation régional vise à mettre en œuvre le plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées.

Sur la Côte-Nord, elle peut être plus difficile à détecter à cause de la barrière de la langue et l’éloignement de certaines communautés.

«Les aînés sont vulnérables. Quand on parle de la Basse côte, la langue, les Premières Nations, ces aînés sont isolés dans leur communauté. On veut ratisser large pour rejoindre aussi ces gens-là, pour voir leur réalité», explique celle qui pilote le dossier au CISSSCN, Claire Plante.