/travel/destinations
Navigation

Explorer les eaux limpides de la Bonaventure

Descente en planche à pagaie.
Photo courtoisie, Dylan Page Descente en planche à pagaie.

Coup d'oeil sur cet article

« Une once de pot, du stuff à mouches, ma canne à pêche... pis ma tente à une place, j’pense ben que j’ai toute. » Ainsi s’exprime sur YouTube, en chantant, un aventurier coloré qui affirme, sous sa vidéo, avoir fait une expédition de canot-camping de huit jours sur la Bonaventure, en Gaspésie.

Passons pour le pot. Mais il faut reconnaître que ce n’est pas tout le monde qui peut faire un tel périple. Qu’à cela ne tienne, plusieurs excursions sont organisées par Cime Aventures sur la Bonaventure, l’une des rivières les plus transparentes sur terre.

Baignade lors d’une descente en canot.
Photo courtoisie, Dylan Page
Baignade lors d’une descente en canot.

 

Descendre la rivière

Tout le monde peut prendre plaisir à descendre ce cours d’eau d’une grande beauté.

Pour une descente en planche à pagaie, il faut toutefois en avoir déjà fait pour être stable. En canot, il suffit qu’un des deux pagayeurs ait une certaine expérience alors qu’en kayak, il convient d’abord d’être à l’aise sur l’eau.

Pour ceux qui n’ont jamais pagayé ou qui sont avec de jeunes enfants, l’idéal demeure le radeau pneumatique (pour 4 à 6 personnes). Autre option : la descente en chambre à air, une nouveauté cette année.

La distance des excursions varie. La descente La familiale, par exemple, d’une durée de deux heures, couvre neuf kilomètres alors que pour La populaire, animée de quelques petits rapides et de lieux pour se baigner, c’est deux fois plus long.

Plongée en apnée, en aval du rapide Malin.
Photo courtoisie, Dylan Page
Plongée en apnée, en aval du rapide Malin.

 

En apnée

La Bonaventure, on la découvre aussi en plongeant en apnée. Un guide fait un bout avec nous, puis nous laisse descendre la rivière à notre rythme sur une distance de deux kilomètres.

Comme on passe deux heures dans l’eau, une combinaison isothermique est fournie. Mais il semble que pour bien des Gaspésiens, habitués à l’eau froide de la rivière, ce survêtement de néoprène est facultatif.

Le radeau pneumatique, idéal avec de jeunes enfants.
Photo courtoisie, Dylan Page
Le radeau pneumatique, idéal avec de jeunes enfants.

 

CIME AVENTURES

  • En chambre à air : 16 $ par adulte, 8 $ par enfant
  • Toute embarcation : à partir de 30 $ par adulte et de 15 $ par enfant
  • Apnée (initiation) : 29 $ par personne. Âge minimum : 11 ans.
  • Hébergement disponible : camping rustique
  • www.cimeaventures.com

D’autres idées pour le week-end

Piloter un drone

Du nouveau au Centre d’activités Tremblant : l’initiation au vol d’un drone. Avec un instructeur, on apprend les rudiments de base, puis à s’en servir avec prudence.

www.tremblantactivities.com

La plage du Cap Saint-Jacques

On peut déjà se baigner dans ce parc-nature de la Ville de Montréal, situé dans l’ouest de l’île. À louer sur place : planches à pagaie, kayaks et pédalos.

www.ville.montreal.qc.ca

La bulle des Pléiades

C’est le nom d’une nouvelle bulle transparente au site Les Pieds sur terre, à Saint-Calixte. Ce mode d’hébergement nous rapproche de la nature.

www.hebergementlespiedssurterre.com