/news/politics
Navigation

François Legault déplore la volte-face de Donald Trump et appuie Justin Trudeau

Le chef de la Coalition avenir Québec déplore la volte-face de Donald Trump

François Legault est revenu sur le week-end du G7 lors d'un point de presse au cours duquel il a confirmé que Joëlle Boutin (à gauche sur la photo) sera la candidate de la CAQ dans Jean-Talon.
Photo Marc-André Gagnon François Legault est revenu sur le week-end du G7 lors d'un point de presse au cours duquel il a confirmé que Joëlle Boutin (à gauche sur la photo) sera la candidate de la CAQ dans Jean-Talon.

Coup d'oeil sur cet article

Justin Trudeau peut compter sur l’appui du chef caquiste François Legault qui, en marge de l’annonce d’une candidature, a déploré la volte-face effectuée par le président américain Donald Trump, après la clôture du G7 dans Charlevoix.

«Il faut déplorer la volte-face de Donald Trump», a déclaré le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), lundi matin.

«Évidemment, c’est important les échanges commerciaux entre le Canada et les États-Unis, a-t-il souligné. C’est malheureux, ces taxes qui ont été imposées entre autres sur l’aluminium, sur l’acier, et je suis derrière Justin Trudeau pour défendre nos entreprises dans ces secteurs-là.»

Interrogé sur le fait qu’il s’est déjà dit «à l’aise» d’être comparé à M. Trump par ses adversaires, M. Legault a expliqué qu’il avait plutôt voulu dire qu’il fallait prendre acte du résultat des dernières élections présidentielles américaines.

Le chef caquiste a prévenu que les politiciens ont intérêt à «se brancher le plus vite possible» aux réalités que vivent les électeurs pour éviter un «dérapage» comme celui de l’arrivée de Donald Trump à la Maison-Blanche.

La candidature de Joëlle Boutin confirmée

Par ailleurs, comme l’avait rapporté notre Bureau parlementaire, il y a deux semaines, M. Legault a confirmé que c’est Joëlle Boutin, une stratège du numérique très engagée dans la promotion du leadership au féminin, qui portera les couleurs de la CAQ dans la circonscription de Jean-Talon, dans la région de Québec.

La mère de famille âgée de 38 ans a indiqué que c’est le cynisme qui sera son principal rival, plutôt que l’actuel député du comté et ministre libéral, Sébastien Proulx.

«Je pense que ça va être serré jusqu’à la fin», croit Mme Boutin, qui a notamment cofondé le mouvement Femmes Alpha, et qui réside dans le quartier Saint-Sauveur.

«J’ai étudié dans Jean-Talon, organisé des événements dans Jean-Talon, survolé des centaines de fois Jean-Talon, rencontré l’homme de ma vie dans Jean-Talon et j’ai même fait baptiser mon fils dans Jean-Talon. J’ai le Québec tatoué sur le cœur et je suis extrêmement fière d’être une fille de Québec», a déclaré celle qui a commencé sa carrière comme pilote professionnelle avant de se lancer en affaires et de joindre la firme NATIONAL.