/misc
Navigation

Mr Groove fera encore des heureux

Mr Groove fera encore des heureux

Coup d'oeil sur cet article

Sans remonter à des temps immémoriaux, nous avons souvent vu et entendu l’organiste et compositeur Lonnie Smith.

Que ce soit aux Upstairs en petite formation, avec le saxophoniste alto Lou Donaldson,

ou accompagné de des douze musiciens lors d’une délirante soirée au Gésu, Lonnie Smith sait comment «  faire lever  » un public. Dans le cadre de la prochaine édition du Festival international de jazz, nous pourrons l’entendre trois soirs (5,6 et 7 juillet) dont un avec le saxophoniste Chris Potter et en trio. Pour l’instant, nous vous suggérons fortement cette nouveauté pourvu que vous ayez une table tournante, bien que le vinyle soit aussi offert en téléchargement.


C’est du lourd et du beau !
Dans le sillage du saint patron de la B-3 que fut l’indomptable Jimmy Smith,

Lonnie Smith s’est taillé une belle carrière au sein de la compagnie de disques Blue Note. Fervent partisan du funk et des accords cuivrés, ce très gentil monsieur qui soufflera ses 78 bougies n’a rien perdu de son audace. Si son jeu est parfois marqué d’un certain mysticisme, mais il ne sera pas le premier, I Did’t Konw What Time It Was

 

avec le Jazz Orchestra du Concertgebow est tout ce que nous pouvons espérer de mieux pour le jazz, et la jeune génération qui se passionne pour Corey Henry.

En six plages bien tassées, toutes les recettes non trafiquées des essences de soul et de funk sont au rendez-vous. Évitant les fautes de goût, répondant au maitre mot de Dukle Ellington : If You Don’t Mean A Thing, If You Ain’t Got That Swing, les gammes de blues aux traits rapides conjugués à l’ascendant d’une formation huilée au quart de tour, nous font croire que la note bleue est encore bien vivante.