/sports/golf
Navigation

La météo jouera des tours aux golfeurs du Tournoi des Maîtres

En remportant le Tournoi des Maîtres l’an dernier au Bic à l’âge de 22 ans, Pierre-Alexandre Bédard était devenu le plus jeune vainqueur de l’histoire du Circuit Canada Pro Tour.
PHOTO COURTOISIE JOCELYN FALARDEAU, CIRCUIT CANADA PRO TOUR En remportant le Tournoi des Maîtres l’an dernier au Bic à l’âge de 22 ans, Pierre-Alexandre Bédard était devenu le plus jeune vainqueur de l’histoire du Circuit Canada Pro Tour.

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI | Dame Nature devrait contrarier les professionnels du Circuit Canada Pro Tour lors du Tournoi des Maîtres Valeurs Mobilières Desjardins-Équipe René Gagnon, présenté dès mercredi au club de golf Bic.

Situé à proximité du fleuve Saint-Laurent, le mythique terrain de Rimouski offre des conditions imprévisibles.

Plusieurs recrues ont d’ailleurs fait connaissance avec les importantes rafales provenant du large, mardi, lors de la ronde d’entraînement.

À chaque trou, les golfeurs peuvent se retrouver dans le pétrin, même après une balle frappée avec perfection en direction du fanion. Selon les prévisions de MétéoMédia, les professionnels affronteront des bourrasques ou de la pluie pour les deux journées de compétition prévues mercredi et jeudi.

«On se croirait en Écosse à certains moments», affirme le président du Circuit Canada Pro Tour, Jean Trudeau. «C’est qui rend l’événement si excitant. On peut mettre le Bic K.O et le lendemain, le Bic nous corrige assez rapidement. Les joueurs doivent gérer le stress, mais aussi les éléments météorologiques. Les vétérans savent à quoi s’attendre quand ils arrivent au Bic».

Attaque le parcours dès le départ

Dans ses conditions, Pierre-Alexandre Bédard, attaquera le parcours dès le départ. Le professionnel associé au Club Cap-Rouge aura fort à faire pour défendre son premier titre en carrière remporté l’an dernier au Bic.

Quelques-uns des meilleurs golfeurs du Québec, dont Dave Lévesque, Jean Laforce, Carl Pelletier, Marc-Étienne Bussières et Jean-Philippe Cornellier, participent au Tournoi des Maîtres.

«Je ne ressens aucune pression supplémentaire. J’arrive de ma ville natale, Chibougamau, où j’ai passé huit jours et je me sens en excellente forme. Puisque le premier neuf est plus boisé, c’est le temps d’accumuler les birdies. Pour le deuxième, tu confrontes le vent. Tu dois respecter le terrain», estime Bédard.

Rester concentré en tout temps

Déjà assuré d’une participation à l’Omnium canadien prévue en juillet, Bussières s’attend lui-aussi à ce que les prétendants au titre offrent leur meilleure prestation mercredi pour s’assurer d’une avance confortable. En 2017, le golfeur de Sherbrooke avait livré une chaude lutte à Pierre-Alexandre Bédard avant de s’incliner par deux coups lors de la ronde finale du Tournoi des Maîtres.

«J’aime bien le Bic. Nous allons goûter à tous les caprices de la météo, avec du vent, de la pluie et du froid, particulièrement jeudi. La principale différence réside surtout au niveau de la concentration», croit Marc-Étienne Bussières.

Le Tournoi des Maîtres Valeurs Mobilières Desjardins-Équipe René Gagnon est doté d’une bourse de 40 000 $. Le vainqueur touchera un chèque de 6 000 $. Les départs de la première ronde s’échelonnent de 8h49 à 11h45.