/entertainment/shows
Navigation

Francos de Montréal: Marjo, un show en demi-teinte

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | La foule des grands jours n’était pas vraiment au rendez-vous, mercredi soir, pour le spectacle de Marjo sur la grande scène de la place des festivals, dans le cadre des Francos de Montréal.

Après un rendez-vous raté à cause d’une vilaine blessure, il y a une dizaine d’années, c’est la pluie qui a empêché les grandes retrouvailles entre le public et Marjo, mercredi soir. Ils étaient un peu plus d’un millier à avoir bravé les menaces d’orages, qui ont épargné le centre de Montréal, pour communier avec la rockeuse.

La chanteuse, qui aura 65 ans en août prochain, était visiblement en forme. C’est avec le classique de Corbeau, «Illégal» qu’elle a ouvert la soirée.

Entourée de quatre musiciens efficaces, elle a enchaîné des titres de son répertoire solo et de celui de Corbeau, groupe dont elle a fait partie de 1978 à 1984.

Si Marjo est physiquement en super forme, la voix n’a plus le même tonus, ni la même puissance. Pour les premières chansons, elle avait du mal à atteindre certaines notes, mais sa voix s’est réchauffée au fur et à mesure de la soirée, et s’est nettement améliorée.

Néanmoins, les années d’expérience font que Marjo arrive à livrer un show convaincant en s’appuyant sur des chansons que tout le monde connaît comme «Si c’est ça la vie», «Chats sauvages» et «Je sais je sais», «une chanson qui a fait partie de vos vies, de celle de vos mères, de vos pères, de vos chums, de tout le monde finalement», a-t-elle lancé au public.

Le public semblait ravi de retrouver son icône féminine du rock, agitant les bras, sautant en l’air ou reprenant les refrains de certaines chansons avec elle.

«Je ne pensais jamais faire le tour du Québec pour chanter autant que je l’ai fait. Avec la belle gang de Corbeau, on peut dire que j’en ai fait du millage», a-t-elle avoué avant de se lancer dans un medley de chansons du groupe, comprenant notamment «Demain», «Suite», ou encore «Marche».

Alors qu’elle attaquait le refrain de la chanson «Ailleurs», Éric Lapointe s’est pointé sur scène par surprise pour l’accompagner. Un beau moment que le public a beaucoup apprécié.

La chanteuse avait réservé ses plus gros succès, comme «Amoureuse», «Provocante», «Trop d’amour», pour la fin de sa prestation. Elle avait toutefois réservé une dernière surprise. Pour le rappel, Justin, le fils de Gerry Boulet, est venu chanter «Les yeux du coeur» avec Marjo, histoire de finir la soirée en beauté.