/news/currentevents
Navigation

Jeune femme tuée à Kuujjuaq: elle «était la joie de vivre», témoigne son frère

La technicienne en laboratoire de 28 ans Chloé Labrie a été victime d’un meurtre.
Photo courtoisie La technicienne en laboratoire de 28 ans Chloé Labrie a été victime d’un meurtre.

Coup d'oeil sur cet article

Jeune, aimant la vie, la nature, son métier à Kuujjuaq, Chloé Labrie a été retrouvée sans vie dans son domicile du Nord-du-Québec. La technicienne en laboratoire de 28 ans a été victime d’un meurtre.

Ce sont les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) qui ont découvert la jeune femme inanimée à la suite d’un appel au 911. Elle était au sol, son corps portait des marques de violence, dont un impact d’arme à feu à la tête.

Originaire de Victoriaville dans le Centre-du-Québec, Chloé Labrie a fait son stage à l’Hôtel Dieu d’Athabaska, puis a travaillé au CHU Sainte-Justine à Montréal durant quelques années avant de choisir d’exercer son métier dans le Nord-du-Québec.

TVA Nouvelles a joint le frère de la victime, le hockeyeur Hubert Labrie, repêché par les Stars de Dallas et qui évoluait cette saison à Hartford dans la Ligue américaine.

«Mes parents sont vraiment sous le choc, toute la famille aussi. Ce qui est sorti dans les nouvelles, c’est complètement ma sœur qui est une fille de nature, pleine de joie de vivre. On va vivre notre deuil en famille et c’est une bonne chose comme ça», explique M. Labrie.

La triste nouvelle du meurtre de sa sœur s’est rapidement répandue notamment à Victoriaville où la famille Labrie est connue.

Le père de Chloé et Hubert Labrie est un homme d’affaires qui possède les magasins Sports Experts, Atmosphère et Hockey Experts.

Ce sont les enquêteurs des crimes contre la personne qui mènent l’enquête sur l’homicide de Chloé Labrie.