/sports/others
Navigation

Tour de Beauce: la journée de Pier-André Côté

Le Lévisien remporte la première étape du Tour à Saint-Georges

Pier-André Côté
Photo courtoisie, Tour de Beauce Au terme d’un sprint final endiablé, Pier-André Côté a savouré sa victoire en première étape du Tour de Beauce en levant un bras au ciel.

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-GEORGES | Puisqu’on n’a jamais deux chances de faire une bonne première impression, Pier-André Côté a profité de son baptême de feu au Tour de Beauce pour réussir les choses en grand. Le jeune cycliste de 21 ans a coiffé tous les coureurs au fil d’arrivée après un sprint endiablé pour remporter la première étape, à Saint-Georges.

Né en Gaspésie, mais ayant grandi à Saint-Henri-de-Lévis, Côté a négocié l’épreuve de 177 km incluant trois boucles entre Saint-Odilon et Lac-Etchemin en 4 h 17 min 45 s, ce qui lui a ainsi permis de collectionner les maillots jaune (meneur au classement général), blanc (meneur aux points) et rouge (meilleur U23) pour clore sa journée initiale en Beauce.

« Ça s’est passé comme prévu et on est vraiment content », a-t-il résumé en parlant de son équipe Silber Pro Cycling.

« C’est clair que c’est important. Je disais même que si j’étais pour gagner une étape au Tour de Beauce, ce serait plus gros pour moi qu’un podium au championnat canadien, ce que j’ai fait l’an passé. C’était donc la suite logique », a-t-il ajouté au terme du sprint ultime sur une pente ascendante.

Le Portugais Rui Oliveira (Hagens Berman Axeon), un autre jeune de 21 ans, a terminé l’étape tout juste derrière, au

deuxième rang, suivi par le vétéran américain John Murphy (Holowesko).

En bonne posture

À un peu plus d’une vingtaine de kilomètres du départ, une échappée de six coureurs s’est formée, dont faisait partie un coéquipier de Côté, Charles-Étienne Chrétien. Ce groupe n’a jamais pu se forger une avance de plus de 4 minutes et ce coussin a fondu sous le chaud soleil beauceron.

Après que le Mexicain Efren Santos Moreno eut été largué de l’échappée dès qu’il s’est assuré le maillot à pois remis au meilleur grimpeur, le groupe de tête a résisté jusqu’à la marque des 140 km.

Un groupe de chasse s’est alors rapidement formé pour rejoindre l’échappée à 30 km de l’arrivée. Huit coureurs, dont deux de Silber Pro Cycling, ont alors pris les commandes. Le peloton de poursuite mené par l’équipe Rally Cycling s’est tenu tout près des meneurs et l’issue de la course s’est décidée dans le sprint final.

« C’est un sprint vraiment rapide. Il faut sortir pas mal devant dans le dernier virage parce que c’est quand même juste 200 m. C’est tout en puissance et c’est dur d’aller chercher un vélo au complet. C’était bien aligné parce qu’on était environ sixième et septième avec Émile Jean. Il a fait une super job, il est vraiment sorti au bon moment. Nous sommes rentrés dans le virage premier et deuxième, puis il m’a laissé partir, donc j’avais juste à faire mon petit art, un 200 mètres rapide ! », a souri Pier-André Côté après coup.

Langlois solide

À son 20e Tour de Beauce, le vétéran Bruno Langlois a prouvé que ses « vieilles » jambes pouvaient encore largement tenir le coup. Le meneur de l’équipe du Québec a pris place dans la première échappée du jour, y demeurant pratiquement jusqu’au dernier virage.

Au passage, ses victoires dans deux des trois sprints l’ont même propulsé au deuxième rang du classement général et Langlois a même frôlé l’honneur de porter le maillot à pois, à deux maigres points derrière le meilleur grimpeur.

« Je suis content, j’ai eu du plaisir. J’étais devant, il faisait beau et j’avais de bonnes jambes. Encore à la fin, parmi les gars qui étaient partis au début, j’étais encore parmi les plus forts. Le peloton ne nous a pas laissé bien de la marge. Les gars de Rally ont bien contrôlé et je savais que ce serait compliqué qu’on se rende. À la fin, ça roule vraiment beaucoup et avec une équipe devant depuis aussi longtemps, ça devient plus dur », a commenté le cycliste de 39 ans

« Mon but c’était d’être en échappée. On s’est quasiment rendu, il n’en manquait pas gros. On va essayer d’y retourner demain (aujourd’hui). Pourquoi pas ? Ils annoncent de la pluie et je n’aime pas ça. On verra, je vais analyser ça », a conclu Langlois en évoquant la deuxième étape d’aujourd’hui, la plus redoutable du Tour de Beauce, soit les 169 km entre Lac-Mégantic et l’ascension du mont Mégantic.

Première étape

  1. Pier-André Côté (Silber Pro Cycling)   4 h 17 min 45 s
  2. Rui Oliveira (Hagens Berman Axeon)  4 h 17 min 45 s
  3. John Murphy (Holowesko)                     4 h 17 min 45 s
  4. Tanner Putt (United Healthcare)           4 h 17 min 45 s
  5. Collin Joyce (Rally Cycling)                    4 h 17 min 45 s

Classement général

  1. Pier-Olivier Côté (Silber Pro Cycling)                 4 h 17 min 35 s
  2. Bruno Langlois (Équipe Québec)                      + 03 s
  3. Rui Oliveira (Hagens Berman Axeon)                + 04 s
  4. John Murphy (HCA)                                             + 06 s
  5. Charles-Étienne Chrétien (Silber Pro Cycling)  + 07 s