/news/currentevents
Navigation

Un tatoueur trifluvien enlevé, séquestré et battu

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES | C'est une agression sordide aggravée par un enlèvement, une séquestration et d'autres sévices corporels dont a été victime un tatoueur de Trois-Rivières qui a eu le malheur d'avoir une relation intime avec une cliente mariée.

Celle-ci, qui entretenait une relation de couple ouvert, est tout de même allée se plaindre à son conjoint d'avoir eu l'impression d'être violée par son amant.

Une expédition punitive a donc rapidement été organisée avec des membres de la proche famille. La victime a été attirée dans un hôtel du secteur Trois-Rivières-Ouest, a été passée à tabac dans une chambre, emmenée dans une zone boisée en bordure de l'autoroute 40 aux limites du secteur Pointe-du-Lac et de Yamachiche et a à nouveau été violemment battue. L’homme a aussi subi une agression anale.

Abandonné nu et ligoté, l'homme a pu se défaire de ses liens et atteindre l'autoroute 40 où il a obtenu le secours de la Sûreté du Québec. La police de Trois-Rivières a rapidement pu identifier les présumés auteurs de ces gestes. L'un d'eux, Shawn Wesley Gervais, de Saint-Stanislas, a été mis en accusation et libéré provisoirement.

Un autre homme, Carl Gervais, et la femme au centre de cette affaire, Roxanne Muise, ont également été arrêtés. Un mandat d'arrestation a été lancé contre un quatrième suspect membre de Forces armées canadiennes. Il n'est pas impossible qu'un cinquième complice subisse le même sort.

La victime a subi de graves blessures, selon la police de Trois-Rivières, mais a pu obtenir son congé de l'hôpital.