/sports/baseball
Navigation

Vladimir Guerrero en visite à Québec

Vladimir Guerrero alors qu'il portait les couleurs des Expos de Montréal.
Photo d'archives Vladimir Guerrero alors qu'il portait les couleurs des Expos de Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

À un peu plus d’un mois de sa cérémonie d’intronisation au Temple de la renommée du baseball, Vladimir Guerrero fera un arrêt à Québec le 21 juin prochain pour assister à la rencontre entre les Capitales et les Aigles de Trois-Rivières au Stade Canac.

Ce grand coup de maître de l’organisation de la Ligue Can-Am de baseball indépendant  d’attirer la dernière gloire des Expos de Montréal a été rendu possible grâce à une personne près des Capitales et des Aigles qui connaît bien l’ancien numéro 27. Guerrero sera d’ailleurs à Montréal le lendemain pour participer à une activité caritative ainsi qu’à Trois-Rivières le samedi à l’occasion du passage de la formation de la République dominicaine. 

«C’est vraiment cool de l’avoir avec nous à son année d’intronisation au Temple de la renommée. C’est probablement le plus grand joueur de l’histoire des Expos statistiquement parlant. En plus, il était attendu à Montréal [à la fin mars lors des matchs préparatoires des Blue Jays] et il n’était pas au Stade olympique, alors le timing ne peut être mieux que ça», a déclaré le président des Capitales, Michel Laplante.

Invité d’honneur

Le Dominicain de 43 ans sera invité à effectuer le lancer protocolaire avant la rencontre. Selon le président des Capitales, Guerrero débarquera au parc Victoria en milieu d’après-midi, après quoi Laplante et lui devraient s’entendre sur le déroulement des heures suivantes. Signera-t-il des autographes ? S’adressera-t-il aux médias ? Une chose est sûre, sa simple présence devrait attirer son lot d’amateurs et de nostalgiques de l’époque des Expos avec lesquels il a évolué de 1996 à 2003.

«Ce n’est pas quelqu’un qui signe beaucoup d’autographes, mais il prend des selfies et tout ça. C’est un personnage du baseball. C’est une rockstar, mais il n’est pas capable de jouer la rockstar! C’est quelqu’un de gêné», émettait Laplante, mercredi.

Guerrero fera son entrée au Temple de la renommée à Cooperstown le 29 juillet après avoir récolté 92,9 % des votes à sa deuxième année d’admissibilité. Ses chiffres parlent d’eux-mêmes en 16 saisons avec les Expos, les Angels, les Rangers et les Orioles : 2590 coups sûrs, dont 449 circuits et 1496 points produits, tout en maintenant une moyenne au bâton de ,318.

Sur les pas de Gretzky

Il y a deux ans, le légendaire hockeyeur Wayne Gretzky s’était assis dans les gradins du Stade Canac en compagnie de son épouse Janet Jones pour être témoin des premiers pas de leur fils Trevor dans l’uniforme blanc à rayures bleues. La présence du plus grand joueur de l’histoire de la LNH avait été confirmée la veille, provoquant un engouement monstre aux guichets. Gretzky avait pris le temps de signer des autographes quand l’occasion s’y prêtait au cours du match en plus de répondre aux questions des journalistes à la fin de la soirée.

«Avec Gretzky, le contexte était particulier. On parlait beaucoup du retour des Nordiques et il y avait un engouement. Les gens voulaient entendre ce que Gretzky avait à dire là-dessus. Mais là, c’est Vlad à son année du Temple de la renommée. C’est spectaculaire aussi!» a lancé Laplante, qui espérait au départ que «Vlad» puisse être en ville pour la série contre la délégation dominicaine, mais son horaire ne le lui permettait pas.

Camp des Expos en 2000: Laplante a failli atteindre Guerrero

Le président des Capitales, Michel Laplante, s’est remémoré un souvenir en lien avec Vladimir Guerrero lorsque l’ancien lanceur avait participé au camp d’entraînement des Expos, au printemps 2000. Les deux hommes s’étaient côtoyés durant trois semaines.

«Il était arrivé un drôle d’incident alors que je lui avais lancé proche de la tête! Il était tombé à terre et après, il m’avait frappé une glissante sur le pied et il avait été sauf au premier. Quand on a fini le match, il est venu me voir parce que tous les membres de l’équipe s’inquiétaient qu’il se soit fait mal, et on s’était parlés. Je ne comprenais pas beaucoup l’anglais, lui non plus, alors on se rejoignait à quelque part», a raconté le choix de 24e ronde des Pirates de Pittsburgh en 1992.

Des pourparlers en 2013

Laplante a rappelé hier que les Capitales ont déjà tenté d’ajouter l’ancien voltigeur étoile à leur alignement à l’aube de la saison 2013 alors que ce dernier voulait poursuivre sa carrière pour attirer l’attention d’un club des ligues majeures. Guerrero avait opté pour Long Island dans la Ligue Atlantique, mais il avait démontré un intérêt marqué envers Québec durant le processus, selon les déclarations de l’époque du président des Capitales. Guerrero ne s’était finalement jamais aligné avec cette formation.

«On va le lui rappeler!» a badiné Laplante.