/entertainment/tv
Navigation

33es prix Gémeaux: «Fugueuse» et «District 31» au coude à coude

Coup d'oeil sur cet article

Preuve que le paysage de la télé québécoise est riche, quatre productions récoltent au moins 10 nominations pour le prochain gala des prix Gémeaux, dont les finalistes ont été annoncés jeudi. En tête, on retrouve les populaires séries «Fugueuse» et «District 31» citées à 12 reprises.

Portée par la brillante prestation de Ludivine Reding – une des favorites de la soirée –, la nouveauté-choc de l'hiver à TVA pourrait bien repartir avec le trophée de la meilleure série dramatique. La réalisation d'Éric Tessier et les textes de Michelle Allen sont également pressentis pour consacrer l'intense «Fugueuse». Le nom de Claude Legault, le papa de Fanny, résonne aussi.

Privée de toute nomination l'an dernier parce qu'elle faisait cavalière seule dans sa catégorie, l'équipe de la dramatique «District 31» a toutes les chances de se reprendre, elle qui vise les honneurs décernés à la meilleure série dramatique annuelle, mais aussi des prix d'interprétation avec la présence de Patrick Labbé, Vincent-Guillaume Otis et Magalie Lépine-Blondeau. La personnalité féminine de l'année au plus récent Gala Artis peut se vanter de se retrouver dans deux catégories, elle dont le travail pour «Plan B» est aussi salué.

Humour rassembleur, crime attrayant

Immédiatement derrière «Fugueuse» et «District 31» suit «Bye Bye 2017». La revue de fin d'année qui a rejoint près de quatre millions de téléspectateurs est synonyme d'un impressionnant total de 11 nominations liées aux différentes catégories techniques.

N'ayant pas à rougir de leur récolte, la comédie «Lâcher prise» et le drame «Les pays d'en haut» suivent avec 10 nominations. Habituée aux éloges, la troupe de «Boomerang», avec l'inimitable couple formé d'Antoine Bertrand et Catherine-Anne Toupin, est aussi dans le coup en raison de ses huit citations.

Deux autres séries plongées dans l'univers du crime ont la cote. Production originale du Club illico, l'équipe de l'explosive aventure «Blue Moon» menée par Karine Vanasse tire son épingle du jeu grâce à ses neuf nominations, soit le même nombre qu'Isabelle Blais et ses collègues des forces de l'ordre de «Faits divers».

Par centaines

En combinant les œuvres du petit écran et celles des médias numériques, pas moins de 265 productions composent l'ensemble des finalistes. Près de 1000 personnes peuvent quant à elles espérer être récompensées.

Pour la première fois, Jean-Philippe Wauthier animera seul la prochaine soirée des prix Gémeaux, le 16 septembre dès 20 h. L'événement sera diffusé sur les ondes d'ICI Radio-Canada Télé.


Meilleure série dramatique

  • «Blue Moon»
  • «Faits divers»
  • «Fugueuse»
  • «L’imposteur»
  • «Olivier»
  • «Plan B»

Meilleur premier rôle masculin – Série dramatique

  • Éric Bruneau – «Blue Moon»
  • Fabien Cloutier – «Faits divers»
  • Marc-André Grondin – «L’imposteur»
  • Alexandre Goyette – «Le siège»
  • Vincent Leclerc – «Les pays d’en haut»

Meilleur premier rôle féminin – Série dramatique

  • Karine Vanasse – «Blue Moon»
  • Ludivine Reding – «Fugueuse»
  • Mylène St-Sauveur – «Hubert et Fanny»
  • Laurence Leboeuf – «Marche à l’ombre»
  • Magalie Lépine-Blondeau – «Plan B»

Meilleure série dramatique annuelle

  • «Au secours de Béatrice»
  • «District 31»
  • «L’Échappée»
  • «Mémoires vives»
  • «Unité 9»

Meilleur premier rôle masculin – Série dramatique annuelle

  • Patrick Labbé – «District 31»
  • Vincent-Guillaume Otis – «District 31»
  • Pier-Luc Funk – «Mémoires vives»
  • Stéphane Gagnon – «Mémoires vives»
  • Guy Nadon – «O’»

Meilleur premier rôle féminin – Série dramatique annuelle

  • Magalie Lépine-Blondeau – «District 31»
  • Julie Perreault – «L’Échappée»
  • Céline Bonnier – «L’heure bleue»
  • Marie Tifo – «O’»
  • Guylaine Tremblay – «Unité 9»

Meilleure comédie

  • «Boomerang»
  • «Lâcher prise»
  • «Les pêcheurs»
  • «Les Simone»
  • «Trop»

Meilleur premier rôle masculin – Comédie

  • Antoine Bertrand – «Boomerang»
  • Mani Soleymanlou – «En famille»
  • Patrick Guérard – «King Lionel»
  • Martin Petit – «Les pêcheurs»
  • Éric Bruneau – «Trop»

Meilleur premier rôle féminin – Comédie

  • Catherine-Anne Toupin – «Boomerang»
  • Anne-Élisabeth Bossé – «Les Simone»
  • Sophie Cadieux – «Lâcher prise»
  • Evelyne Brochu – «Trop»
  • Virginie Fortin – «Trop»