/opinion/blogs/columnists
Navigation

Le vocabulaire de la rue

Coup d'oeil sur cet article

Je suis d’accord avec J.M. Pagé, un lecteur de Saguenay : la formule camion de rue est une traduction incorrecte de food truck. « Tous les camions sont de rue », remarque-t-il avec humour. D’accord. Camion de nourriture de rue ? Pas joli. Et qu’est-ce que la nourriture de rue ? L’asphalte ? L’Office québécois de la langue française valide les formulations camion de restauration et camion-restaurant. J’aime bien ce dernier terme, d’ailleurs recommandé, précise l’OQLF, par la Commission d’enrichissement de la langue française (France). Cette recommandation n’a pas empêché l’expression food truck d’envahir les rues et le vocabulaire de France. Les Français craignent moins les anglicismes que nous. Permettez-moi cette parenthèse : j’ai lu ces mots ouvrant la voie à un article du journal français Le Monde : « Qu’on les nomme food trucks, popotes roulantes comme au Québec... ils sont de plus en plus nombreux... ». Popotes roulantes ? Oups ! Mais, revenons à nos camions. Food truck ? Camion de nourriture de rue ? Camion de restauration ? Camion-restaurant ? Boîte à lunch ? Qu’en pensez-vous ?