/sports/fighting
Navigation

L’UFC attendra pour Barriault

La congestion dans sa catégorie de poids retarde son entrée dans la célèbre organisation

Alors qu’il croyait y avoir disputé son dernier combat avec TKO MMA le mois dernier, Marc-André Barriault sera de retour au Centre Vidéotron le 21 septembre prochain dans le cadre du TKO44.
Photo d’archives, Didier Debusschère Alors qu’il croyait y avoir disputé son dernier combat avec TKO MMA le mois dernier, Marc-André Barriault sera de retour au Centre Vidéotron le 21 septembre prochain dans le cadre du TKO44.

Coup d'oeil sur cet article

Pour des raisons qui sont hors de son contrôle, Marc-André Barriault ne voit pas les portes de l’UFC s’ouvrir aussi rapidement qu’espéré. Le combattant de Québec devra vraisemblablement se battre une autre fois avec l’organisation TKO MMA, le 21 septembre au Centre Vidéotron, avant d’espérer faire le saut au prochain niveau.

Après sa victoire face à Brendan Kornberger le 4 mai dernier à Québec, tout semblait indiquer que Barriault avait fait son dernier combat avec TKO MMA et que l’UFC était sa prochaine destination, le gala UFC Calgary étant présenté le 26 juillet prochain.

Toutefois, les choses ont changé depuis. Deux émissions de la téléréalité The Ultimate Fighter permettront à des combattants de faire leur entrée dans l’UFC dans la catégorie des 185 lb, celle où évolue Barriault et qui affiche complet. Les dirigeants de l’UFC désirent donc attendre le dénouement de ces émissions avant d’embaucher d’autres combattants, selon ce qu’a expliqué le président de TKO MMA, Stéphane Patry.

Ce dernier a fait des représentations auprès de l’organisation de Dana White, afin d’inclure Barriault à la carte de l’UFC Moncton, le 27 octobre prochain, mais en vain.

« Pour signer Marc-André, il faudrait qu’il relâche des combattants, car ils en ont presque 500 sous contrat. Au départ, on pensait que Calgary et Moncton seraient de bonnes opportunités pour lui, puisque c’est au Canada, mais ils veulent vraiment attendre à décembre ou janvier. Marc-André combattra donc au Centre Vidéotron le 21 septembre dans le cadre du TKO44 », a-t-il mentionné, ajoutant tout de même que l’UFC est « très, très intéressée par Marc-André ».

Un adversaire à trouver

Même s’il aurait aimé faire le saut plus rapidement, Barriault préfère y aller au jour le jour. Un dernier combat devant son monde, à Québec, ne le dérangerait pas outre mesure, à condition qu’on lui trouve un adversaire digne de ce nom, car il estime avoir fait « le tour de la division des 185 lb ».

Parmi les possibilités envisagées : un combat de championnat chez les 205 lb. Sur les réseaux sociaux cette semaine, Barriault demandait à Patry de lui organiser un combat face au champion des 205 lb de l’organisation ouest-canadienne Unified MMA, l’Albertain Teddy Ash. Toutefois, ce dernier a un combat de championnat prévu le 28 septembre, une semaine après le TKO44.

« En ce moment, on regarde dans la liste des prospects de l’UFC, des gars qui sont sur le point de signer. C’est sûr qu’une victoire contre un de ces gars-là serait bonne pour lui. On n’est pas rendu à l’étape de lui signer un adversaire, mais ça va se faire à court terme. Probablement au cours de la prochaine semaine », mentionne Patry.

Rester actif

Pendant ce temps, Barriault a repris l’entraînement. « Je suis un gars actif et j’ai hâte d’avoir quelque chose à m’accrocher, une cible. Par contre, je vais en profiter pour pousser le volume d’entraînement. »

Et puisqu’il a battu un record de vente de billets lors du dernier TKO42 au Centre Vidéotron, il s’est vu offrir un voyage à Las Vegas du 4 au 8 juillet en pleine Semaine internationale du combat (International Fight Week).

« On va participer à plein d’activités en lien avec les combats. J’ai aussi l’intention d’aller m’y entraîner. Je veux commencer à me montrer le visage là-bas, montrer que je suis là et que je m’en viens. »