/24m
Navigation

Mont Royal: 150 000 $ amassés en portant des chapeaux

Le déjeuner-bénéfice Chapeau mont Royal se déroulait jeudi au chalet du Mont-Royal. Près de 500 invités ont porté leurs plus beaux chapeaux lors de cet évènement chic au profit des programmes éducatifs destinés aux jeunes sur le mont Royal.
Nadia Lemieux Le déjeuner-bénéfice Chapeau mont Royal se déroulait jeudi au chalet du Mont-Royal. Près de 500 invités ont porté leurs plus beaux chapeaux lors de cet évènement chic au profit des programmes éducatifs destinés aux jeunes sur le mont Royal.

Coup d'oeil sur cet article

Le mont Royal accueillait jeudi des centaines d’invités coiffés de chapeaux extravagants dans le cadre d’un déjeuner-bénéfice aux airs de festin destiné à la royauté anglaise.

Les amis de la montagne, l’organisme de bienfaisance qui veille à la conservation et à la protection du mont Royal, tenaient jeudi la cinquième édition de l’élégant déjeuner-bénéfice «Chapeau mont Royal».

L’événement, auquel ont participé environ 500 personnes, a permis d’amasser près de 150 000 $ au profit des programmes éducatifs destinés aux jeunes sur le mont Royal.

«C’est vraiment une touche raffinée dans un décor extraordinaire pour la cause de l’éducation des enfants, a résumé la directrice générale des Amis de la montagne Sylvie Guilbault. Ça permet que les enfants puissent continuer à profiter de cette nature en plein centre-ville.»

Le concept des chapeaux, a-t-elle précisé, a été emprunté au célèbre Frederick Law Olmsted Awards Luncheon, qui se déroule chaque année depuis près de 35 ans à Central Park à New York.

«On est allés les rencontrer et on a décidé de refaire l’événement ici et c’est formidable. Beau temps, mauvais temps, les gens sont là.»

Variété de chapeaux

Tracy Delaney, qui participait pour la troisième fois à l’événement, portait son couvre-chef favori, déniché chez un antiquaire de la ville de Bedford en Pennsylvanie.

«Je trouve ça magnifique de voir toutes les femmes bien habillées et c’est le "fun" de voir tous les différents chapeaux pour supporter une grande cause», a mentionné celle qui a un attachement particulier envers le mont Royal puisque son conjoint l’a demandée en mariage sur le belvédère.

Odile Cloutier, enchantée de participer au déjeuner-bénéfice pour la première fois, exhibait la parure de tête qui avait jadis appartenu à sa grand-mère dans les années 40. «C’est une trouvaille que j’ai faite en faisant le ménage, ça a fait mon bonheur!»

Depuis cinq ans, la membre du comité organisateur Judith Kavanagh visite la chapelière Lucie Grégoire pour qu’elle lui confectionne un chapeau.

Raffiné

Dans le chic décor du chalet du mont Royal, les invités chapeautés qui avaient déboursé 250 $ par billet se sont fait servir un somptueux repas cuisiné par le traiteur du Fairmont Le Reine Élizabeth.

«Faux-filet de veau de lait printanier, jus léger au sauvignon blanc, cœur de poivron aux légumes racines et artichauts grillés à l’huile d’argan, risotto de quinoa aux canneberges et fruits», faisaient office de plat principal.