/finance/business
Navigation

Réaménagement du site de Molson: l’entreprise va collaborer avec l'administration Plante

Brasserie Molson
Photo Pierre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

L’entreprise Molson Coors Canada a fait part jeudi de son engagement à collaborer avec les autorités municipales et locales en vue du réaménagement de son site actuel sur la rue Notre-Dame Est.

Rappelons qu’en mars dernier, le conseil de ville de Longueuil a approuvé l’acte de vente avec Molson Coors d’un immense terrain situé entre l’Agence spatiale canadienne et la route 116, dans l’arrondissement de Saint-Hubert.

La brasserie va donc quitter son site historique de Montréal pour ce terrain longueuillois, d'une superficie de près de 587 150 mètres carrés. La transaction est de près de 6,8 millions $.

«Le projet prévoit, entre autres, que le géant brassicole érige un bâtiment d'une valeur imposable minimale de 138 millions $», avait fait savoir la Ville de Longueuil, en mars.

Jeudi, Molson a aussi annoncé qu’elle va collaborer avec l’entreprise américaine Jones Lang Lasalle (JLL) et la firme québécoise BC2 «afin de déterminer l'avenir du site actuel de la brasserie de Montréal».

«Plusieurs étapes importantes restent à franchir dans ce projet de longue haleine. Une fois qu'une décision finale sera prise, Molson Coors Canada fournira de plus amples informations à ce sujet.

En novembre dernier, l’annonce d’un déménagement des installations de Molson avait surpris plusieurs Montréalais, dont la nouvelle mairesse Valérie Plante, qui avait alors tenté en vain de conserver l’entreprise sur l’île.

«Qu’il s’agisse de redonner accès au fleuve, de bâtir un nouveau quartier familial ou encore de créer un nouveau pôle d’emploi, plus connecté à la réalité économique du Montréal d’aujourd’hui et de demain, le redéveloppement du site de la rue Notre-Dame nous permettra de redonner ce secteur industriel à la population», avait fait savoir Mme Plante.