/news/currentevents
Navigation

Gardienne accusée d’homicide involontaire: acquittée après la mort d’un bébé

La gardienne qui était accusée d’homicide involontaire dit avoir passé sept ans d’enfer

<b>Yolande Bélanger</b><br/><i>Acquittée</i>
Photo Stéphane Sinclair Yolande Bélanger
Acquittée

Coup d'oeil sur cet article

Une gardienne qui était accusée d’homicide involontaire sur un bambin de 11 mois a été acquittée hier après sept ans d’enquête et de procédures.

Yolande Bélanger, 63 ans, a éclaté en sanglots en entendant le verdict du juge Gilles Garneau, alors que les parents du bébé ont quitté le palais de justice de Saint-Jérôme en colère.

Le juge Garneau a expliqué qu’il n’a pas acquitté Mme Bélanger sur un doute raisonnable.

Il a spécifié qu’il le faisait sur une certitude absolue, à la suite des rapports d’autopsie, des experts en neurologie, des pathologistes et des témoins, que Yolande Bélanger n’était pas responsable du décès du petit Loghann Gauthier, 11 mois.

Chute mortelle

Le tragique événement est survenu le 4 mai 2011 dans une garderie en milieu familial de Mirabel. Mme Bélanger a contacté la maman de Loghann, Sandra Payeur, un peu avant le dîner pour lui dire que son bébé avait fait une chute et qu’il était en route pour l’hôpital.

Au courant de l’après-midi, la situation du bambin a dégénéré. Il est décédé à la suite d’un arrêt cardiorespiratoire vers 18 h, à l’hôpital pour enfants de Montréal.

Yolande Bélanger et tous ses proches venus l’appuyer pleuraient de joie.  « Ça fait presque sept ans que je me fais juger partout où je vais. Il était temps que cela finisse. C’est un véritable enfer », a dit Yolande Bélanger.

Parents en colère

Les parents du bébé étaient en colère à leur sortie du palais de justice jeudi après l’acquittement de la gardienne.
Photo Stéphane Sinclair
Les parents du bébé étaient en colère à leur sortie du palais de justice jeudi après l’acquittement de la gardienne.

Les parents de Loghann, Sandra Payeur et Isaac Gauthier, étaient dévastés.

« C’est difficile à croire. On ne sait pas encore si la Couronne ira en appel, mais nous avons déjà intenté une poursuite au civil. Il n’y a pas de doute raisonnable au civil », a lancé Isaac Gauthier. La maman du petit Loghann était trop émue pour parler.

La décision du juge portait entre autres sur le fait que les pathologistes ont mentionné que le bambin avait des hématomes au cerveau, de nature accidentelle ou non, et qui dataient d’avant le 4 mai 2011, et même bien avant que le bébé se fasse garder à la garderie de Yolande Bélanger. Loghann fréquentait cette garderie depuis à peine trois semaines avant sa mort.

Les pathologistes n’ont pas démontré que l’enfant est décédé à la suite d’un épisode du syndrome du bébé secoué.

Le premier a statué que le bambin était mort à la suite d’une infection respiratoire. D’autres experts ont évoqué la possibilité que le bébé soit mort à la suite de procédures médicales.

Le resaignement d’une ancienne blessure au cerveau a aussi été évoqué par le neurochirurgien pédiatrique, Louis Crevier.